Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Carburant : deuxième baisse de prix en deux mois

Carburant : deuxième baisse de prix en deux mois

Les prévisions ont été justes. Les prix à la pompe du carburant ont connu une nouvelle baisse, hier dans la soirée au niveau des distributeurs de la capitale. Il s’agit de la deuxième baisse en seulement deux mois.

Les prix affichés à la pompe ont connu une baisse depuis hier soir. Le litre de l’essence est désormais à 3 460 ariary contre 3 550 auparavant, soit une baise de 90 ariary. Le prix du litre de gasoil est descendu sous la barre des 3 000 ariary, celui-ci est actuellement à 2 810 ariary le litre contre 3 090 avant-hier encore, le prix du gasoil a donc enregistré une importante baisse de 280 ariary par litre. Quand au pétrole lampant, le prix du litre de ce produit pétrolier est passé de 2 320 à 2 110 ariary actuellement, soit une baisse de 210 ariary.

Sans nul doute, cette baisse est la conséquence logique de la chute continue du prix du pétrole sur le marché international. Après une légère hausse, le prix du baril de pétrole est repassé largement en dessous de la barre des 30 dollars cette semaine. Le record de cette baisse a été enregistré au mois de janvier, où le baril a chuté jusqu’à 27 dollars, soit le plus bas niveau enregistré en près de 13 ans, rapporte la presse étrangère.

Pour la troisième fois consécutive

La dernière baisse des prix à la pompe remonte au 15 janvier dernier. L’Office malgache des hydrocarbures (OMH) et les membres du Groupement professionnel des gérants libres de stations-service (GPGLSS) ont déjà annoncé une autre baisse à ce moment là, en se référant au contexte international, et à la légère appréciation de l’ariary face au dollar en début d’année. D’autant plus que la vérité des prix a déjà été atteinte au mois d’octobre 2015.

En effet, le prix du baril était de 110 dollars, au moment où l’Etat a commencé à intervenir sur les prix du carburant sur le marché intérieur, soit au cours de l’année 2011. Maintenant que le prix du baril est descendu jusqu’à un peu moins de 30 dollars, il est donc normal que les prix à la pompe connaissent une baisse, affirment les opérateurs dans ce secteur.

A préciser que les prix à la pompe appliqués actuellement font référence au prix du baril d’il y a deux mois, et du cours de change ariary/dollar d’il y a un mois. C’est la troisième fois consécutive que les prix à la pompe dans le pays connaissent une baisse, après celle de novembre 2015, et du mois de janvier dernier.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.