Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Stock de bois de rose : le comptage terminé, 27.725 rondins inventoriés

Stock de bois de rose : le comptage terminé, 27.725 rondins inventoriés

En marge de la visite de l’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, Robert Yamate, au ministre de l’Environnement, de l’écologie, de la mer et des forêts (MEEMF), Beboarimisa Ralava, ce dernier a déclaré que le recensement des bois de rose en stock est pratiquement terminé.

« Le recensement est effectué à 99%. L’inventaire a fait état de 27.725 rondins (soit 2 233 de plus que ceux recensés au mois de novembre dernier). dont 64% d’entre eux ont déjà été marqués (munis de code barre) par SGS Madagascar », a relevé le ministre, hier à Antsahavola. « Pour le moment, l’appel d’offres international n’est pas encore une priorité. Il faut d’abord trouver les autres rondins, comme ceux qui sont cachés dans d’autres lieux ou ensevelis au bord de la mer, et les réunir tous dans un endroit sécurisé. On fait ensuite le rapport y afférent à la convention sur le commerce international des espèces de faunes et flore sauvage menacées d’extinction (Cites), car on ne peut pas se passer de cette organisation dans une telle transaction », a-t-il poursuivi.

Selon les informations recueillies, la Cites a donné jusqu’au 25 juillet prochain pour lui soumettre ce rapport, qui contient aussi les objectifs fixés par la Grande île pour l’assainissement de la filière. « Ce n’est qu’après la validation de ce rapport par la Cites qu’on pensera à un lancement d’appel d’offres international », a souligné Beboarimisa Ralava.

Soutien des Etats-Unis

L’ambassadeur des Etats-Unis a également tenu à louer les efforts déjà déployés par le MEEMF et l’Etat malgache dans l’éradication des trafics en tout genre dont celui de bois précieux. « Nous appuyons le MEEMF et l’Etat malgache pour l’atteinte des objectifs fixés par la Cites avant la soumission du rapport au mois de juillet 2016 », a indiqué Robert Yamate, à l’issue de cette rencontre.

Il a aussi souligné l’appui technique et financier des Etats-Unis à un programme de lutte internationale contre les trafics à Madagascar, cela à travers des collaborations avec des cabinets d’avocats internationaux pouvant mener à terme toutes les opérations judiciaires à l’encontre des trafics, en cas de poursuite internationale.

Toutefois, Robert Yamate a réclamé la mise en application des objectifs fixés, afin que cela ne s’arrête pas seulement au stade de la soumission. « C’est ce qu’attend d’ailleurs la communauté internationale dont les Etats-Unis », a conclu l’ambassadeur américain. « Nul n’est au-dessus de la loi. D’ailleurs, le président a déjà émis un ordre précis à ce sujet à tous les départements concernés, à commencer par le ministère de la Justice », a répondu le ministre du MEEMF à ce souhait de l’ambassadeur.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.