Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Assistance financière : la Banque mondiale double le montant du prêt

Assistance financière : la Banque mondiale double le montant du prêt

La Banque mondiale renforce son soutien à Madagascar pour les trois prochaines années. Celle-ci vient d’accorder un financement de 690 millions de dollars à Madagascar dans le cadre de l’IDA Turnaround Facility.

Le financement octroyé à Madagascar dans le cadre de la Turnaround facility est passé de 110 à 230 millions de dollars par an, sur une durée de trois ans. L’institution de Bretton  Woods a ainsi décidé de doubler l’enveloppe initiale de ce financement. Il s’agit d’un mécanisme de financement mis en place par l’Association internationale de développement (IDA) destiné aux pays fragiles et qui émergent d’une situation d’instabilité.

En effet, la Banque mondiale a accordé la note 3,1 à Madagascar dans le classement CPIA (Country policy and institutional assessment) qui analyse l’évolution des politiques et institutions en Afrique subsaharienne. Alors que la note moyenne en Afrique subsaharienne est de 3,2 sur 6, celle obtenue par Madagascar le place donc parmi les pays fragiles en Afrique.

«Madagascar est l’un des premiers pays à bénéficier de ce nouveau financement, avec la Guinée. Le pays pourrait  bénéficier de davantage de fonds dans la mesure où celui-ci améliore ses performances économique et gouvernementale. C’est effectivement l’exemple du Mozambique dont la note CPIA est de 3.7 sur 6 et à qui la Banque mondiale a accordé un financement de 400 millions de dollars cette année», a déclaré le général Herilanto Raveloharison,  ministre de l’Economie et de la planification, lors d’une rencontre avec la presse, hier à l’hôtel Colbert à Antaninarenina.

Un programme provisoire

D’après Mark Lundell, country director de la Banque mondiale pour Madagascar, «Ce  fonds est destiné à soutenir les couches les plus vulnérables à Madagascar, à améliorer la gouvernance et à assurer la croissance inclusive dans le pays». Par ailleurs, la Banque mondiale s’est basée sur l’étude «Diagnostic Systématique du Pays (SCD)» sortie en septembre 2015, pour octroyer ce financement de 230 millions de dollars. L’institution travaillera ensuite avec le gouvernement pour déterminer les lignes directrices des projets à financer.

«Le groupe de la Banque mondiale et le gouvernement malgache ont établi un programme provisoire qui sera confirmé par un cadre de partenariat-pays (CPF) en cours de préparation, et qui sera présenté au conseil d’administration du groupe de la Banque mondiale dans quelques mois», annonce le communiqué officiel de cette institution. Dans son allocution, Mark Lundell a déclaré qu’ «avant la consultation des membres de la société civile et d’autres organisations, une rencontre avec les autorités aura lieu dans les prochaines semaines. Les lignes directrices de l’utilité de ce financement seront donc disponibles vers le mois de mai ou juin».

Riana R.

Les commentaires sont fermées.