Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Befelatanana  : le Japon alloue 540 millions ariary

Befelatanana  : le Japon alloue 540 millions ariary

Le gouvernement japonais a octroyé un financement de 163.129 euros, soit près de 540 millions d’ariary pour les travaux de construction de rampes d’accès aux étages de la maternité de Befelatanana. L’octroi du financement a fait l’objet d’une signature de contrat de don entre l’ambassadeur du Japon, Ryuhei Hosoya et le directeur de l’établissement, le Pr Hery Rakotovao, hier à Befelatanana, en présence du ministre de la Santé, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo et de l’épouse du président de la République, Voahangy Rajaonarimampianina qui a eu l’initiative de solliciter l’aide du gouvernement japonais pour la réalisation de ce projet.

Un ascenseur pour transporter les parturientes du rez-de-chaussée vers les quatre étages est un problème majeur de la maternité de Befelatanana. De plus, cet ascenseur tombe souvent en panne et reste non fonctionnel plusieurs mois durant car la maintenance et la réparation, ainsi que les prix des pièces de rechange coûtent très cher, a expliqué le Pr Hery Rakotovao. Pourtant l’équipe médicale doit déplacer en moyenne 60 malades par jour, soit 25.000 par an, surtout celles qui ne sont pas aptes à marcher. Concernant l’accouchement, la maternité recense 116.000 admissions par an pour accouchement, soit 20 par jour. D’où l’idée de trouver une solution à long terme dont la construction de rampes pour faciliter le déplacement des malades vers les étages en vue d’améliorer leur prise en charge et la qualité de service au sein de la maternité.

Notons qu’il s’agit de la deuxième intervention du Japon en faveur de la maternité de Befelatànana depuis 2015. L’établissement a déjà bénéficié d’un don d’équipements médicaux de la part du pays du Soleil levant comme l’autoclave, le moniteur de surveillance pour le bloc opératoire, et le matériel échographique 4D.

Noro Niaina

Les commentaires sont fermées.