Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sol et climat : les plantes s’adaptent aux conditions ambiantes

Chaleur torride, sol sec qui craquelle, forte humidité, salinité du sol, tout cela représente un milieu de vie difficile pour les plantes. Pourtant, les plantes réussissent un tour de force incroyable. Les chercheurs du Missouri Botanical Garden (MBG) ont expliqué qu’il s’agit d’une adaptation spécifique des plantes face aux conditions de leur  milieu. Ainsi, pour lutter contre les variations de températures, les plantes peuvent se conserver sous forme de graines, comme pour le cas des Sodifafana (Kalanchoe), par exemple, ou enfouies dans le sol sous forme de bulbes – c’est entre autres le cas des glaïeuls – ou encore bien protégées par des enveloppes. Elles peuvent aussi mourir en hiver pour le cas de plusieurs graminées.

En ce qui concerne l’adaptation des plantes à l’humidité, en milieu aquatique, les nénuphars (Nymphaeaspp) ont des feuilles immergées, flottantes et aériennes. En milieu terrestre humide, les plantes ont des feuilles larges, comme pour le cas des bananiers (Musaspp) et des ravinala (Ravenala madagascariensis), ainsi que les très grands arbres qui sont munis de contrefort comme les ramy (Canariumspp). Quand les plantes sont dans un  milieu subhumide, elles réduisent leurs feuilles qui deviennent coriaces comme celles des tapia (Uapacabojeri) et en milieu sec ou aride, les plantes comme les oviala empêchent la perte d’eau en l’accumulant dans leur racine, ou les baobabs qui stockent l’eau dans leurs tiges et/ou leur tronc.

Pour s’adapter au vent, les plantes sont en coussinets. Les feuilles sont en rosettes plaquées sur le sol où un développement de l’appareil souterrain est à observer. Et enfin, l’adaptation au feu (pyrophyte) se fait par épaississement de l’écorce. Citons, entre autres le cas des tapia (Uapacabojeri). Bref, comme les plantes sont fixées au sol, elles ne peuvent fuir, ni les prédateurs ni les mauvaises conditions environnementales. Pour y faire face, elles développent différentes adaptations.

Noro Niaina

Les commentaires sont fermées.