Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Grâce présidentielle  : les bénéficiaires ont doublé en nombre

Grâce présidentielle  : les bénéficiaires ont doublé en nombre

Les bénéficiaires de la remise de peines, décrétée par le Président de la République Hery Rajaonarimampiainina à l’occasion du Nouvel An, ont doublé en nombre cette année par rapport à 2015. S’ils étaient 3 000 et quelque auparavant, leur effectif a atteint les 6 000 dernièrement, selon les chiffres provisoires avancés hier par la direction générale de l’Administration pénitentiaire (AP). «En tout cas, ils étaient 2 000 condamnés qui ont été libérés dans l’immédiat dans tout Madagascar», a indiqué le directeur général de l’AP, Désiré Randrianandrasana.

Selon les explications du DG de l’AP, le fait que d’autres peines aient bénéficié de remises cette année, à part les habituelles correctionnelles, est l’une des raisons qui ont doublé l’effectif des bénéficiaires de grâce présidentielle. Cela à l’exemple de ceux qui sont condamnés à plus de 5 ans de travaux forcés, hormis ceux qui ont atteint 60 ans, l’âge de retraite. Si auparavant, les personnes âgées de 70 ans condamnées à perpète et qui ont déjà purgé plus de 15 ans de leurs peines bénéficiaient de la remise, cet âge a été avancé à 60 ans cette année.

Toutefois, si les peines criminelles ont bénéficié de la grâce présidentielle, les détournements de deniers publics, les concussions et corruptions, le blanchiment de capitaux, les infractions liées aux bois de rose et bois d’ébène, celles commises dans le commerce international de faunes et flores sauvages, les attentats aux mœurs, les meurtres et assassinats, ainsi que les kidnappings figurent parmi les peines exemptées de grâce présidentielle.

Sera R

Les commentaires sont fermées.