Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Secteur santé : les PTF investissent en faveur des zones enclavées

Secteur santé : les PTF investissent en faveur des zones enclavées

Les partenaires techniques et financiers (PTF) du pays unissent leurs efforts pour appuyer la mise en œuvre des plans stratégiques du secteur santé par la dotation d’équipements du ministère de la Santé.

La mise en œuvre du Plan de développement du secteur santé (PDSS) en cette nouvelle année sera marquée par l’appui des partenaires techniques et financiers (PTF), en vue d’atteindre non seulement les objectifs du Plan national de développement (PND) mais aussi et surtout ceux du plan de mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle (CSU). Tout cela sans oublier la réalisation de la vision du ministère de la Santé, selon laquelle « En 2030, l’ensemble de la population sera en bonne santé dans un environnement sain, et aura une vie meilleure et productive ».

Dans cette optique, bon nombre de centres de santé de base situés notamment dans les zones enclavées seront dotés d’équipements grâce à l’appui des PTF. La remise officielle de la dotation s’est déroulée, hier dans l’enceinte de la centrale d’achat Salama sise à Tanjombato, lors d’une cérémonie honorée par la présence du président de la République, Hery Rajaonarimampianina et du Premier ministre Jean Ravelonarivo, accompagné de quelques membres du gouvernement, ainsi que les représentants des PTF. L’Union européenne, à travers l’Unicef a apporté son soutien en dotant de 151 motos tout-terrain les agents de santé des zones enclavées, dans le cadre du Programme d’appui aux services sociaux de base-Santé (Passoba) mis en œuvre dans neuf régions. D’une valeur totale de 320.000 dollars, ces motos sont mises à la disposition des chefs de centre de santé de base (CSB) pour faciliter non seulement les supervisions, mais aussi la réalisation des stratégies avancées et mobiles en vue d’améliorer l’offre de soins de qualité à la population. Ces moyens de transport vont aussi améliorer la complétude et la promptitude des rapports, mais aussi permettre d’atteindre les enfants se trouvant dans les hameaux éloignés.

A noter que 69 motos sur les 151 octroyées font partie des premiers lots de kits d’installation et de fidélisation des agents de santé qui ont accepté de travailler dans les zones enclavées.

Fidélisation des agents de santé

Parmi les PTF, la Banque mondiale a doté les centres de santé de base de 296 réfrigérateurs solaires et 347 kits de gestion des déchets médicaux dans le cadre du projet Pausens. Les CSB n’ayant pas accès à l’électricité pour la conservation des vaccins en vue d’assurer la vaccination de routine et les stratégies avancées, bénéficient de ces réfrigérateurs solaires d’une valeur de 2.456.108 dollars.  Concernant les kits de gestion des déchets médicaux, 347 CSB seront dotés d’équipements d’une valeur de 28.078 dollars, et composés de brouettes, de pelles, de râteaux, de seaux à poubelle avec couvercle, de combinaisons de travail, de paires de gants, de bottes de travail et de masques. Des fosses sécurisées ont été construites au niveau de chaque CSB cible du projet.

Pour sa part, l’Agence française de développement (AFD) a octroyé aux 24 agents de santé travaillant dans 12 CSB des kits de fidélisation dans le cadre du projet «mesures incitatives».  Ces kits comportent des meubles d’une valeur totale de 95.263.332 ariary, des ustensiles de cuisine d’une valeur totale de 20.833.280 ariary, des appareils d’éclairage et des motos d’une valeur totale de 101.520.000 ariary, et des téléphones portables avec stabilisateur de tension d’une valeur totale de 12.648.000 ariary. Les régions Sava, Analanjirofo et Atsimo-Atsinanana sont concernées par ce projet « mesures incitatives ». Le ministre de la Santé, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo a profité de la cérémonie pour exhorter les bénéficiaires des équipements à les utiliser à bon escient en espérant une améliortion de la qualité des soins de santé dans les CSB cibles.

Noro Niaina

Les commentaires sont fermées.