Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Coopération : les Etats-Unis confortent leur présence

Coopération : les Etats-Unis confortent leur présence

La Sous-secrétaire d’Etat américaine, Linda Thomas-Greenfield a rencontré trois membres de l’Exécutif malgache, à commencer par le Président de la République. Au menu des discussions, le renforcement de la coopération entre les deux pays.

La lutte contre les trafics des ressources naturelles, et contre la corruption, l’instauration de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit, le terrorisme et la sécurité régionale. Autant de thèmes qui ont marqué la rencontre entre le président de la République Hery Rajaonarimampianina et la Secrétaire d’Etat  adjointe américaine en charge des Affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield, hier au palais d’Etat d’Iavoloha.

Cette visite effectuée par cette haute responsable américaine entre dans le cadre du raffermissement de la coopération entre les deux pays. «Le pays est actuellement en bonne voie dans la mise en place de la stabilité politique après les élections jugées comme étant constitutionnelles par la communauté internationale. Les élections législatives, communales et récemment les sénatoriales ont permis de constater que la démocratie évolue dans le pays. Madagascar a été miné par les crises répétitives et nous espérons que la population pourra désormais jouir des bénéfices de l’effort fourni par le régime actuel pour le développement», a-t-elle déclaré en marge d’un point de presse en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, Robert Yamate et de la chef de la diplomatie malgache, Béatrice Atallah.

Lutte contre les divers trafics

Par ailleurs, Linda Thomas-Greenfield a aussi souligné l’importance de la lutte contre les divers trafics concernant notamment le bois de rose et les pierres précieuses. «Le trafic de bois de rose entraînera la dégradation de l’environnement à Madagascar. La protection de l’environnement figure parmi nos priorités. Aussi, nous renforcerons notre coopération avec le gouvernement malgache dans cette lutte». La lutte contre les trafics des ressources naturelles figure, en effet, parmi les axes de la coopération américaine non seulement à Madagascar mais aussi dans toute l’Afrique. Lors d’une conférence téléphonique, en novembre de l’année dernière, la Sous-secrétaire d’Etat américaine pour l’Asie, Susan Thornton avait  expliqué que l’une des choses qui ont poussé les deux pays à lutter contre le trafic des ressources naturelles est que, dans le passé, les Etats-Unis ont également été un grand marché pour les trafics illicites. Dans cette optique, le pays de l’Oncle Sam collabore avec la Chine.

Du reste, la coopération entre les Etats-Unis et Madagascar s’inscrira ainsi dans le cadre de la mise en place de la bonne gouvernance, de l’Etat de droit, ainsi que la lutte contre la corruption. Linda Thomas-Greenfield mise également sur cette franche collaboration pour lutter contre le terrorisme. «Les USA n’ont aucune tolérance envers les terroristes. Et la lutte contre le terrorisme est devenue une affaire d’envergure mondiale. Tous les pays devront coopérer dans ce sens».

En tout cas, depuis l’avènement de l’actuel régime, plusieurs hautes personnalités de l’administration américaine se sont déplacées dans la Grande île. Sans oublier les rencontres initiées par le Chef de l’Etat et la ministre des Affaires étrangères à travers leurs déplacements. Des visites qui semblent marquer le retour en force de la première puissance  mondiale dans le cadre de la coopération avec Madagascar.

Nadia/Jao Patricius

Les commentaires sont fermées.