Accueil Culture Kilalaky : Barinjaka fera vibrer la ville des Mille
Kilalaky : Barinjaka fera vibrer la ville des Mille
Écrit par Les nouvelles   
Vendredi, 15 Novembre 2013 16:16

Il lui a fallu un long moment avant de se frayer un chemin vers un avenir à la hauteur de ses talents. Il, c’est Barinjaka dont le nom n’a pas tardé à se faire connaître quelques temps après son apparition sur le petit écran. Ce soir, il offrira du kilalaky à volonté et sous toutes ses formes à l’hôtel Le Glacier Analakely. Cet ambassadeur du kilalaky autre que Tsiliva et Bagzana, Barinjaka a toujours rameuté la foule lors de ses précédents concerts. En fait, Barinjaka s’est bien démarqué des deux maîtres en la matière susmentionnés, de par son style et les textes de ses chansons. La conservation de la racine du kilalaky, à savoir le rythme et la chorégraphie, a été son fer de lance, tout comme Bagzana d’ailleurs. Pourtant, force est de noter que ce dernier est resté dans l’ombre depuis un long moment tandis que Barinjaka, de son côté, bâtit son succès lentement mais sûrement.

Plus d’un sait que Tsiliva a séduit beaucoup de monde en mettant une touche de modernité en naviguant sur des rythmes variés qui a noyé le kilalaky. C’est ce qui risque de lui faire perdre des points aux yeux des fans de ce rythme. En effet, nombreux sont ceux qui font des comparaisons entre Barinjaka et Tsiliva quant à la préservation du rythme traditionnel. Certains préféreraient « de loin » la sonorité de la musique de Barinjaka à celle de Tsiliva à cause notamment de ce mélange de styles selon les commentaires lus sur le compte facebook de Barinjaka.

Et il n’a pas joué fausse note jusqu’à présent et est réellement dans le bain du showbiz à l’heure actuelle vu le nombre de spectacles qu’il a donnés aussi bien dans la ville des Mille que dans les régions. Tous les morceaux qui passent dans les médias seront joués lors du show qu’il donnera ce soir. Il y aura donc du kilalaky évangélique outre les titres mettant l’accent sur la vie quotidienne, l’amour… vu à travers le regard d’un artiste qui a conquis un large public dans un court instant. Aussi étonnant soit-il, le kilalaky a fait de grandes vagues depuis un long moment parallèlement à l’ascension de l’interprète de « Aza atao ela » et de « Bevohoka tsy manambady ».

Rojo N.

 
Copyright : newsmada 2012 / Concept : JIVIARDLINK