Flash
Préc Suiv

Saison pluvieuse: la Ceni prend des dispositions

Saison pluvieuse: la Ceni prend des dispositions

Sans conteste, le second tour de la présidentielle tombe en pleine saison des pluies. Par conséquent, la Ceni adoptera de nouvelles dispositions afin de dissiper dès maintenant les craintes relatives à l’acheminement des résultats.

Etant donné cette situation, l’organe électoral a dû prendre des dispositions supplémentaires par rapport au premier tour. De l’acheminement du matériel de vote au rapatriement des résultats, la Ceni a tout prévu.

«Nous allons établir un nouveau plan logistique pour la collecte des résultats et l’acheminement du matériel de vote car le délai imparti est assez court alors que nous sommes en pleine saison pluvieuse», a indiqué le président de la Ceni, Hery Rakotomanana hier, à Nanisana, en marge de la présentation du logiciel de traitement aux délégués des candidats.

En effet, l’organe électoral ne disposera que de quinze jours pour tout finaliser. A noter que les bulletins uniques devraient déjà être dispatchés au niveau des districts.

La Ceni envisage ainsi de «placer plusieurs points de ralliement dans les régions et districts pour faciliter la distribution d’équipements de vote. Ces derniers seront disponibles au niveau de ces points et non plus au siège de la Ceni dans la capitale. Il en est de même pour la collecte des procès-verbaux qui seront, récupérés aux points convenus. L’objectif est de garantir la sécurité des résultats». Sur ce, l’organe électoral a tenu à présenter son logiciel de traitement aux candidats.

Briefing

Après un audit international du logiciel, recommandé par la HCC à l’issue de la proclamation définitive des résultats du premier tour, la Ceni l’a présenté aux délégués des deux candidats, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, ainsi qu’aux membres de la société civile. L’objectif étant de «gagner la confiance des candidats en levant les incertitudes autour du déroulement du processus», a fait savoir Hery Rakotomanana.

Les candidats ont ainsi pu vérifier et tester le logiciel, mais également s’entretenir avec les experts nationaux qui ont procédé à son audit. Dans la foule, le numéro un de la Ceni n’a toutefois pas manqué de rappeler aux candidats l’arrêt de toute provocation durant cette phase de campagne électorale.

«Vos électeurs ne vous éliront pas pour vos propos dégradants, mais plutôt à partir de vos programmes respectifs», a-t-il conclu.

 

Tahina Navalona

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique