Flash
Préc Suiv

Us  et  coutumes: jours de miracles

On ne sait pas de quoi demain sera fait. On vit au jour le jour. Ce n’est pas une bonne affaire pour ceux qui aimeraient nous voir contracter des emprunts. Mais c’est une aubaine pour les vendeurs de miracles qui inondent le pays. Avant, ils s’en tenaient au dimanche pour donner de l’espoir à tous ceux qui espèrent seulement que demain ne sera pas pire qu’aujourd’hui. Désormais, tous les jours de la semaine sont acceptés pour communier avec les annonceurs de miracles. Mais il reste une différence pour marquer le jour du seigneur : le dimanche on s’endimanche. Peut-être pour se préparer à des miracles plus édifiants ?

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique