Flash
Préc Suiv

Claudine Razaimamonjy et Mbola Rajaonah: deux gros «poissons» dans les filets du Bianco

Claudine Razaimamonjy et Mbola Rajaonah: deux gros «poissons» dans les filets du Bianco

Alors que l’operateur économique Mbola Rajaonah fait encore l’objet d’une audition à Ambohibao, son ancienne collègue à la présidence, Claudine Razaimamonjy a également été aperçue sur les lieux, hier.

Deux gros dossiers sont entre les mains des responsables du Bureau indépendant anticorruption (Bianco). L’audition de Mbola Rajaonah continue encore auprès cet organe. Dans la matinée d’hier, il a été accompagné de ses proches et de son avocat. Selon ce dernier, cette présence avait pour objectif de compléter les informations déjà données dans le cadre des affaires impliquant ce milliardaire.

Dans la foulée, la femme d’affaires Claudine Razaimamonjy se trouvait également sur les lieux. A ce sujet, aucune information n’a été communiquée par l’organe en charge de la lutte contre la corruption. Mais selon des sources au courant du dossier, elle aurait été enquêtée pour une affaire de marché public au sein du ministère de la Santé publique. D’ailleurs, ce dossier serait déféré auprès du Pôle anticorruption ce jour.

Points communs

En tout cas, à en croire les proches des deux personnalités, il n’y a pas de lien entre les deux affaires. Force est toutefois de remarquer qu’elles reflètent en grande partie l’image négative du régime Rajaonarimampianina. D’autant que ces deux personnalités ont été les principaux bailleurs de fonds de l’ancien parti présidentiel, le HVM.

La seule différence réside dans le fait que l’hôtelière Claudine Razaimamonjy se trouve déjà entre les mains de la justice, depuis avril 2017, tandis que Mbola Rajaonah attend encore son sort. En effet, même si la dame Claudine Razaimamonjy avait récemment été acquittée au bénéfice du doute dans une affaire de malversation relative à la réhabilitation de bâtiments du lycée technique dans le district d’Ambalavao, elle reste encore mêlée à d’autres affaires de détournement de deniers publics.

Pour ce qui est de Mbola Rajaonah, les motifs de sa convocation restent encore inconnus et son avocat met en avant le principe du secret des enquêtes. D’après les indiscrétions, il est mouillé dans des trafics de bois de rose et d’armes et est accusé de malversation au sein du Service des douanes. Toujours est-il qu’il a choisi de changer de camp avant le premier tour de la présidentielle, en misant sur l’ancien Chef de l’Etat, Marc Ravalomanana.

Rakoto

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique