Flash
Préc Suiv

Vox populi

Vox populi

Les jeux sont faits. Les dés sont jetés après que le peuple s’est exprimé par la voie des urnes, de la manière la plus démocratique, au propre comme au figuré.

Les tendances se dessinent sur un fond orange, dès le déclenchement du compteur, avec un bond de plus de 40% des voix entre le meneur de jeu et la troisième position. La présence silencieuse des observateurs internationaux aidant, les revendications pré-électorales se sont tues  face à la situation irréversible résultant de cette marée imparable. Aucune voie de recours possible d’ailleurs pour contrecarrer le vote des électeurs qui ont fixé leur choix suivant les mérites de chaque concurrent. Frustrés, certains nostalgiques tentent l’impossible en envisageant des manœuvres de manipulation d’opinions, pour masquer leur fiasco dans d’ultimes soubresauts en prélude de leur agonie politique. La fin d’une ère a donc sonné et une page de l’histoire va être tournée, non par celui qui l’a annoncée sur les toits durant les campagnes électorales mais par l’élu du peuple au nom de qui il a parlé.

Soucieux de préserver ses acquis, le peuple se demande en attendant la publication officielle des résultats définitifs si les institutions en charge de l’opération électorale sont prêtes à s’acquitter équitablement des rôles qui leur ont été dévolus. Dans le cas contraire, les électeurs auront tendance à s’exprimer autrement que de la façon démocratique pour faire valoir leurs voix.

Manou

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique