Flash
Préc Suiv

Raparivo R.R: le maître de la peinture au couteau n’est plus

Raparivo R.R: le maître de la peinture au couteau n’est plus

L’art figuratif malgache est en deuil. Roland Ramaheninarivo Raparivo a définitivement déposé son couteau à peindre, hier matin, à l’âge de 84 ans.

«Nous avons le regret de vous faire part que le célèbre artiste peintre Raparivo R.R, Grand Officier de l’Ordre national malgache s’est éteint, ce jour, à l’âge de 84 ans», a annoncé tôt, hier matin, Andriantiana Raparivo, son fils. L’artiste était cloué sur son lit, souffrant d’une maladie liée à son âge. «Il avait fait une chute à son domicile au mois de mai. Depuis, son état de santé ne s’était pas amélioré», a-t-il ajouté.  Sa famille a fait respecter sa dernière volonté. Une veillée funèbre sera organisée en son domicile, avant un dernier hommage à la FJKM Faravohitra Avaratra Fitahiana, ce samedi. Le corps de ce patriarche de la peinture sera inhumé dans son caveau familial le même jour.

Des grands peintres, on retient les noms. Parfois, l’image de leurs chefs-d’œuvre. Effectivement, il est difficile de parler de l’art figuratif  et, notamment de la peinture au couteau, sans mentionner à un moment ou un autre le nom de Roland Raparivo. Il a fortement participé à l’affirmation de la peinture malgache au fil des époques.

 Retour sur une légende.

Raparivo respecte totalement la technique francophone de la peinture classique figurative de la fin du XIXe Siècle. Pour la petite histoire, c’est à l’orée de 1957 à Antsiranana qu’il fait connaissance d’un certain Lelai, qui a suivi l’école des Beaux-Arts en France et qui a été très surpris du talent inégalable du jeune Raparivo, peignant à l’époque sur des supports de produits artisanaux, l’image de la côte de Madagascar avec de la peinture à l’huile de la quincaillerie. Avant de rentrer au bercail, le peintre français lui offre tous ses matériels et fournitures, ainsi qu’un manuel de peinture en échange d’un tableau que Raparivo réalise in situ. Ce marquant l’ascension fulgurante d’un artiste inclassable.

Du haut de ses 83 piges, cet artiste émérite a annoncé sa retraite artistique l’année dernière, tout en transmettant sa fibre artistique à Andriantiana Raparivo. Il a été fait Grand officier de l’Ordre national par l’ancien ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Jean-Jacques Rabenirina le 31 août 2017.

Joachin Michaël

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique