Flash
Préc Suiv

Occasion rêvée

Occasion rêvée

Les mots de trop de la magistrate Fanirisoa Erinaivo, également candidate à la présidentielle, ont défrayé la chronique. Ses phrases cinglantes à l’encontre de la police, relatives au lynchage des trois inspecteurs en service à Toamasina,  ont provoqué un tollé général au niveau des organes étatiques. Indignés et outrés, les uns après les autres condamnent les propos déplacés de l’ancienne présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM). Unanimes, ils ont même interpellé l’instance compétente à prendre des mesures exemplaires.  Et, à peine les déclarations la fustigeant faites, les sanctions sont tombées. Fanirisoa Erinaivo est suspendue de ses fonctions en tant que magistrate.

Reste à savoir si la HCC va emboîter le pas à la Justice pour proclamer également à son tour une sentence envers la candidate. A cette allure, cette dernière peut s’attendre à tout, d’autant que les mots d’ordre en cette période sont « apaisement » et « stabilité ».

Du temps que Fanirisoa Herinaivo a été à la tête du SMM, elle a vraiment tiré à boulets rouges sur le ministère de la Justice et en l’occurrence sur le régime HVM qui,  d’après ses dires, est gangréné par des affaires de corruption de haut niveau, sans parler du non respect de l’Etat de droit.

Nul besoin de rappeler les péripéties des mouvements de grève menés par le SMM, signes manifestes de contestation contre le régime. Autant dire que la magistrate a vraiment donné du fil à retordre au HVM qui, depuis, l’a attendu sûrement au tournant.

Et ce faux pas de la magistrate est une occasion rêvée pour certains de prendre en quelque sorte leurs revanches. En deux temps trois mouvements, du jamais vu en matière de procédure de sanction disciplinaire à l’encontre d’un magistrat, les sanctions ne se font pas attendre. Sans conteste, ses détracteurs ont attendu ce moment depuis longtemps.

JR.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique