Flash
Préc Suiv

Madagascar il y  a 100 ans: circulaire au sujet du reboisement

Tananarive,

le 16 septembre 1918.

Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances, chevalier de la Légion d’honneur, à Messieurs les chefs de province et de district autonome.

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur la nécessité de procéder rapidement dans votre circonscription aux reboisements d’intérêt public dont l’utilité aura été plus particulièrement démontrée au cours des années précédentes.

Ces reboisements peuvent avoir en premier lieu pour but, soit de régulariser le régime des pluies dans les régions dénudées, soit de régulariser le régime des eaux en protégeant les sources de l’ardeur du soleil et en retenant sur les pentes les eaux de pluie, soit encore de prévenir les érosions sur les bords des cours d’eau.

D’autre part, cette mesure peut encore être indispensable, dans certaines régions, aux besoins des services publics en bois de chauffage (chemins de fer) et même aux besoins immédiats des habitants.

Le long des routes enfin, les plantations d’arbres ont pour but de maintenir les terres et d’entretenir une certaine humidité, favorable à la cohésion des plateformes.

L’urgence de ces divers travaux pourra varier suivant les diverses régions de la Colonie, il arrivera même que, dans certaines circonscriptions, plusieurs d’entre eux ne soient point à envisager.

Aussi vous laisserai-je le soin de tracer vous-même, suivant les circonstances locales, le programme des reboisements à appliquer et de déterminer les divers degrés d’urgence qu’ils présentent.

Je vous demanderai toutefois de vous communiquer vos projets dans le plus bref délai possible et en tout cas assez à temps pour que leur exécution puisse être commencée dès la prochaine saison favorable. Dans ces projets, que vous établirez d’accord avec les représentants du service de colonisation, s’il en existe dans votre circonscription, vous pourrez prévoir l’utilisation de la main-d’œuvre prestataire, en indiquant dans quelle proportion vous comptez utiliser cette main-d’œuvre et quel est le rendement que vous en attendez.

Je vous prie de m’accuser réception des présentes instructions.

A. Schrameck.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique