Flash
Préc Suiv

Liste électorale: la ceni éclaire la lanterne des candidats

Liste électorale: la ceni éclaire la lanterne des candidats

La Ceni s’exprime face aux diverses revendications de certains candidats à la présidentielle, notamment sur l’ouverture de la liste électorale. Une réunion des 36 candidats est prévue cette semaine en vue d’éclaircir certains points.

Cela fait une semaine jour pour jour que le collectif des candidats a demandé l’ouverture de la liste électorale pour que les électeurs non inscrits puissent être intégrés. Le collectif y a par la suite ajouté d’autres doléances adressées non seulement à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), mais également au gouvernement, ainsi qu’à la Haute cour constitutionnelle (HCC).

Devant cette situation d’incompréhension, la Ceni prévoit de rencontrer cette semaine les 36 candidats afin de mettre les choses au clair.

«Nous avons pris cette décision afin d’éclaircir certains points», a indiqué le vice-président de la Ceni, Thierry Rakotonarivo, hier, lors de son intervention au cours d’une émission auprès d’une station privée de la capitale. Le vice-président s’interroge cependant sur certains points.

«On ne sait pas si la communication entre les candidats et leurs représentants auprès de la Ceni est au beau fixe, étant donné que toutes les informations ont déjà été relayées», a-t-il fait savoir. En effet, la Ceni a fait appel aux représentants de tous les candidats en son siège afin de garantir la transparence de tous les préparatifs électoraux. Mais force est de constater que lesdits candidats contestataires ne s’expriment qu’à la veille des élections, alors que la révision de la liste électorale ne date pas d’hier.

Actions tardives

A noter que les candidats en question se sont regroupés autour d’un collectif qui s’est manifesté lors de l’ouverture de la campagne électorale. Ce collectif exige non seulement la réouverture de la liste électorale, mais également des mesures face aux «irrégularités» constatées et commises par certains candidats durant la période de précampagne.

Cette rencontre avec les candidats reste ainsi décisive pour la suite du processus. Pour rappel, le collectif a donné 24 h à la Ceni pour modifier la liste électorale. Un délai qui a expiré voilà quelques jours déjà. On pourrait ainsi s’interroger sur la prochaine étape du collectif bien que son action soit un peu tardive.

En effet, la liste électorale pour la présidentielle a déjà été arrêtée le 15 mai dernier. Et, la Ceni a déjà indiqué qu’il lui est impossible de la retoucher avant le début du mois de décembre.

Tahina Navalona

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique