Flash
Préc Suiv

Charte de bonne conduite: au final, 12 candidats signataires

Charte de bonne conduite: au final, 12 candidats signataires

De six candidats signataires au départ, douze ont finalement signé la charte de bonne conduite.

Un nombre encore faible qui n’atteint même pas la moitié, vu que trente-six candidats devaient à la base signer la charte, élaborée par certaines institutions dont le CFM et la CNIDH, mais également des membres de la société civile regroupés autour du mouvement Rohy.

La signature finale a été fixée au 7 octobre dernier dont l’objectif étant de garantir l’apaisement durant le processus électoral en incitant les candidats à la présidentielle à respecter certaines règles. D’autre part, elle a pour finalité d’aider les électeurs dans leur choix.

La liste finale des candidats signataires a ainsi été présentée hier à Ambatonakanga. Il s’agit de Haingo Rasolofonjoa, Richard Rakotofiringa, Paul Rabary, Saraha Rabeharisoa, Radavidson Andriamparany, Hery Rajaonarimampianina, Olivier Mahafaly Solonandrasana, Mamy Radilofe, Jean Ravelonarivo, Solo Norbert Randriamorasata, Falimampionona Rasolonjatovo, Jean-Max Rakotomamonjy et Roseline Emma Rasolovoahangy. A noter que certains candidats ont affiché leur volonté de signer la charte, mais se sont désistés au dernier moment.

Apaisement

Face à ce refus de la part de la majorité des candidats, le comité paritaire a fait savoir que l’objectif n’était pas «de réunir un maximum de signatures mais plutôt de responsabiliser les candidats pour la tenue d’élection apaisée».

Pour le comité, «il ne s’agit nullement d’un échec». Il attend ainsi des candidats signataires le respect de toutes les dispositions inscrites dans la charte. Aucune sanction n’est évidemment prévue mais «les candidats seront jugés par leurs actes», a rappelé la directrice exécutive de Transparency international, Ketakandriana Rafitison, le 3 octobre dernier lors de la cérémonie de signature officielle à Anosy.

Pour sa part, le comité commencera à veiller de près à l’application de la charte, d’autant que la campagne électorale est déjà entamée.

 

Tahina Navalona

 

Les commentaires sont fermées.