Flash
Préc Suiv

«Par amour de la patrie»: Rajoelina livre son parcours

«Par amour de la patrie»: Rajoelina livre son parcours

Lancé officiellement le 19 septembre dernier, à Paris,  l’ouvrage autobiographique du candidat n°13 a été révélé, samedi dernier, à Andohalo.

De son enfance à la répression du mois d’avril dernier, en passant par sa victoire aux municipales de la capitale à 33 ans, à la chute de l’ancien président en 2009 ou encore l’origine du «ni…ni» en 2013. C’est tout une partie de l’histoire même de Madagascar que l’ancien président de la Transition  Andry Rajoelina développe dans son livre autobiographique présenté au public, samedi dernier, à Andohalo. Intitulé «Par amour de la patrie», l’opus reprend les chemins traversés par l’ancien homme fort du pays depuis sa jeunesse.

Entre récits et témoignages, il a fait aussi plusieurs révélations par rapport à des évènements clés depuis son accession au pouvoir, comme lorsqu’il évoque le refuge à l’ambassade de France, et aussi par rapport à sa vie. Sur ce point, une partie du livre est réservé à l’amour de sa vie, qui n’est autre que sa femme Mialy Rajoelina. Celle avec qui il continue de partager, tout comme ses enfants, les meilleurs et les pires de ses années au service la nation. A travers son parcours atypique, il est d’ailleurs perçu comme un héro dans des nombreux pays d’Afrique. Comme en témoigne une chanson écrite à son honneur par un Sud-Africain.

A Andohalo, en tout cas, le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) n’a pas manqué de réitérer son ambition pour Madagascar, celle de figurer parmi les pays développés de l’Afrique. D’ailleurs, le choix du lieu pour la sortie du livre au jardin d’Andohalo était symbolique car un pan de l’histoire du pays y a été écrit.  «C’est ici aussi que nous allons écrire, ensemble, une nouvelle page de l’Histoire à venir», a indiqué le fondateur de l’IEM à l’endroit de ses partisans venus en masse sur les lieux.

Rakoto

 

 

Les commentaires sont fermées.