Flash
Préc Suiv

La folie des armes

La folie des armes

Une délégation du Centre régional des Nations unies pour la paix et le désarmement en Afrique (Unrec) est actuellement au pays. Selon le communiqué de la Primature, cette visite s’inscrit dans le cadre d’une mission des Nations unies sur la préparation d’un projet d’appui à l’amélioration de la sécurité intérieure, notamment la lutte contre la circulation illicite des armes légères et de petits calibres. Mission initiée à la demande de Madagascar en tant que pays membre. Une bonne initiative de la part du patron de Mahazoarivo sachant que la prolifération des armes à feu est l’une des principales sources d’insécurité. C’est une menace pour la paix et la sécurité.

Il n’y a pas une journée qui passe sans que les quotidiens de la capitale ne rapportent des attaques perpétrées par des hommes armés. La situation devient hors de contrôle. Aussi bien en ville qu’à la campagne, les attaques, les braquages, les enlèvements, ainsi que d’autres types de criminalité   deviennent monnaie courante. Il suffit d’avoir une arme à la main pour piller, pour tuer sans vergogne. De plus, les armes se vendent sous le manteau. Il n’y a pas si longtemps, trois individus, dont un militaire, ont été abattus par la police à Anosibe, alors qu’ils allaient écouler des armes de guerre. Presque partout dans l’île, les armes de fabrication artisanale se vendent comme des petits pains.

La contribution de l’Unrec, estimée à 100.000 dollars, permettra l’opérationnalisation du « mois de l’amnistie », période pendant laquelle on collectera les armes légères restituées volontairement par leurs détenteurs illégaux, pour ensuite procéder aux marquages et traçages de ces armes. Cette mission de l’Unrec est donc d’une importance capitale pour la population qui est actuellement aux abois face à l’insécurité grandissante.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.