Flash
Préc Suiv

Quand le sport roi se relève

Quand le sport roi se relève

Le match comptant pour la qualification à la Can 2019, mettant aux prises les Barea de Madagascar aux Lions de la Teranga, qui a eu lieu dimanche dernier, est toujours d’actualité. Les férus du ballon rond et la nation toute entière ressentent un sentiment de fierté à l’issue des résultats du match, contrairement aux Lions sénégalais qui espéraient faire gorge chaude des zébus malgaches. La situation a été telle que les affaires politiques ont été reléguées au second plan. Largement dominé par les locaux, le match s’est terminé sur un score de parité 2-2. Plus d’un affirme que les mondialistes sénégalais étaient à la portée des Malgaches. Le rêve de participer, pour la première fois, à la phase finale d’une Can est donc permis. Mais tout dépendra des résultats des autres matchs.

Malgré tout, il faut reconnaître que la rencontre de dimanche a été ternie par la bousculade qui s’est soldée par la mort d’un spectateur. Une trentaine de blessés ont également été enregistrés. Une situation qui aurait pu être évitée moyennant  une meilleure coordination et une bonne organisation. Vu la performance des Sénégalais lors du Mondial de Russie et les efforts fournis par Nicolas Dupuis et ses protégés, pas besoin d’être sorcier pour deviner que le choc entre les deux formations drainera une foule conséquente.

Par ailleurs, les Sénégalais ont pointé du doigt l’état de la pelouse de Mahamasina qui, selon leurs dires, les a empêchés de développer leur jeu. Un véritable nid-de-poule, d’après les commentateurs. Ils n’ont pas tout à fait tort sur ce point mais ce n’est pas une excuse. D’abord parce qu’il s’agit d’un terrain homologué et puis, les joueurs des deux équipes ont joué avec la même condition, sauf que les Barea ont évolué devant leur public. Quoi qu’il en soit, il est grand temps de trouver une solution à ces genres de problème si on veut vraiment aller de l’avant, maintenant que le football malgache retrouve son second souffle, après un long moment de léthargie.

Mparany

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique