Flash
Préc Suiv

Pillage de ressources: vol de pachypodium à Isalo

Pillage de ressources: vol de pachypodium à Isalo

Lundi dernier, les agents du Parc national de l’Isalo ont identifié un minibus blanc avec un chargement de pachypodium (vontaka) à Andohanilakaka. Aussitôt alertées, les autorités ont intercepté et inspecté le véhicule et y ont découvert une cargaison composée de 440 plants de pachypodium, actuellement saisis à Ranohira.

Interrogés sur l’origine de ces plants, les quatre occupants du véhicule ont affirmé avoir été mandatés par Mihaja’s Golden SARL et avoir obtenu une autorisation de collecte et de transport de la part de la Direction régionale de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Dreef),  apprend-on de l’Office régional du tourisme d’Isalo – Ihorombe (ORTII). Ils ont même cité le nom d’une responsable au sein de cette direction, tout en indiquant qu’ils travaillent avec des fournisseurs et des collecteurs de cette plante endémique à Andohanilakaka.

Une vindicte populaire a toutefois été évitée de justesse avec l’intervention des autorités locales. En effet, les villageois sont plus que jamais engagés dans la préservation des ressources naturelles du parc, étant donné que 90% d’entre eux vivent du tourisme. Aussi, les Polisin’ala, travaillant en étroite collaboration avec la police nationale, ont pris en main l’affaire.

Le pachypodium, une plante rare et protégée, se développe essentiellement dans le Parc national de l’Isalo. Ressemblant à des baobabs miniatures et poussant le long de la piste menant vers la fenêtre de l’ Isalo, la plante constitue l’une des attractions touristiques du parc. Mais son nombre a considérablement diminué ces derniers temps et on en trouve rarement aujourd’hui. Les responsables du parc ont déjà déposé une plainte contre ce pillage qui ne manquera pas d’impacter sur le tourisme.

 

Arh.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique