Flash
Préc Suiv

Escroquerie a grande échelle: deux arnaqueuses insaisissables

L’affaire remonte à environ 15 ans où deux dames ont déclaré être en possession d’une importante quantité de mercure très rare et qui coûte très cher. Après quelques années de stockage dans une pièce avec des billets en euros, produits de la vente du produit, le mercure a contaminé l’argent. Pour désinfecter celui-ci, elles ont trouvé un technicien qui les a conseillées d’utiliser un produit chimique, très cher également. N’ayant pas assez de moyens pour se fournir le désinfectant, elles ont cherché et trouvé des investisseurs, ces derniers qui auraient vu réellement les billets en euros contaminés, ont chacun investi des milliards de Fmg. Or, depuis 2006, ils n’ont pratiquement rien obtenu en retour. Les dames ont toujours trouvé des prétextes, soit les produits chimiques manquaient, soit il fallait faire un rituel, le «fombafomba», qui nécessite des années de préparation, au risque de voir l’argent disparaître. Des faits trop surnaturels pour les investisseurs, conduisant ces derniers à faire une déposition pour escroquerie et abus de confiance.

Les premières plaintes remontent à 2012. Des procédures qui n’ont pas pour autant abouti jusqu’à présent bien que les dames ont avoué avoir emprunté de l’argent aux plaignants devant les autorités. Et cela, sûrement, selon les explications des victimes, grâce à des pressions de gens haut placés. Des plaintes ont de nouveau été déposées il y a quelques temps mais les concernées, se prétendant avoir des problèmes de santé et souffrant de troubles mentaux, ont chaque fois recouvré la liberté.

Aux dernières nouvelles, l’affaire devrait passer en jugement ce jour.

 

ATs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique