Flash
Préc Suiv

Epreuves de baccalauréat: le port de documents dans la salle d’examen interdit

Epreuves de baccalauréat: le port de documents dans la salle d’examen interdit

Les responsables à tous les niveaux s’attèlent aux derniers préparatifs du Baccalauréat. Pour Antananarivo, la direction des Examens nationaux et l’université d’Antananarivo ont inculqué les dernières consignes aux candidats inscrits à cet examen, hier lors d’une conférence de presse organisée à Ankatso.

A cette occasion, le directeur des examens nationaux d’Antananarivo, le Dr Olivier Rakotoarison, a souligné qu’«il est strictement interdit d’amener des documents dans la salle d’examen. C’est valable tant pour les documents physiques que numériques. Ainsi, tout appareil permettant de stocker des données, dont des téléphones portables, tablettes, ou montres connectées, devra être laissé en dehors de la salle d’examen. Seules les calculatrices scientifiques non programmables sont autorisées».

Le fait de se munir de tel matériel durant les épreuves, même non utilisé, est considéré comme une tentative de fraude et passible de sanctions. «En cas de flagrant délit de fraude, les candidats concernés risquent d’être renvoyés de la salle d’examen, mis à part les décisions qui seront prises en Conseil de discipline et/ou celles de la Justice, en cas de poursuite judiciaire», a indiqué notre source, avant d’ajouter que «le retard de plus de 15 minutes ne sera pas toléré».

Pour s’assurer de la transparence de l’examen, les feuilles de copie devront être signées par les deux surveillants de chaque salle d’examen pour être valables. En outre, les candidats devront s’assurer qu’ils aient signé le Procès verbal (PV) à chaque fois qu’ils remettent leur copie, sinon celle-ci ne sera pas considérée.

Duplicata de convocations

«Normalement, les convocations devraient déjà se trouver entre les mains de leur titulaire. Mais, dans le cas contraire, la direction  des examens nationaux à Ankatso délivre d’ores et déjà des duplicatas à ceux qui ne disposent pas encore des leurs, même durant ce week-end», a fait savoir le Dr Olivier Rakotoarison. Pour la province d’Antananarivo, les épreuves se dérouleront dans 115 centres d’examen.

Parmi les quelque 74.811 inscrits, 70.042 ont choisi l’enseignement général, dont 4.429 optent pour la série A1, 45.925 pour la série A2, 3.428 pour la série C et 16.260 pour la série D. Les restes, soit 4.769, ont choisi l’enseignement technique. On recense 9 étrangers, 4 malvoyants et 11 malentendants. A titre de rappel, le benjamin candidat est âgé de 11 ans tandis que l’aîné, 75 ans. Tous les deux, respectivement aux séries A2 et D, vont passer leurs épreuves au Centre d’examen Lycée moderne Ampefiloha (LMA).

 

Fahranarison

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique