Flash
Préc Suiv

Période des vacances: certaines activités en déclin

Période des vacances: certaines activités en déclin

La plupart des élèves se trouvent actuellement en vacances après le CEPE et le BEPC. De ce fait, certains secteurs d’activité en pâtissent, à l’exemple des transports urbain et suburbain, notamment les taxis-be.

Selon ces derniers, ces congés scolaires entraînent une conséquence non négligeable, en dépit de la hausse des frais observée dernièrement. Si auparavant leur versement était de 70.000 à 90.000 ariary quotidiennement, actuellement, ils peinent à trouver les 50.000, soit un manque à gagner de 25.000 ariary. Un chauffeur a même affirmé, hier, aux environs de 16h, n’avoir que le tiers de son versement, soit dans les 25.000 ariary.

Revers du métier oblige, ces derniers acceptent tant bien que mal la situation. Leur espoir est de contracter une location, communément connue sous le nom de «spéciale», qui est une véritable aubaine pour eux. Surtout lors de la prochaine élection présidentielle où certains candidats ne manqueront pas de faire appel à leurs services pour les propagandes.

Les épiceries ainsi que les gargotes se trouvant aux alentours des établissements scolaires subissent aussi le même sort. Pour cette gargotière officiant du côté d’Ampefiloha, elle a vu ses recettes journalières se réduire de moitié depuis la fin des épreuves du BEPC.

«Comme je ne trouve pas d’autres occupations, je préfère continuer à ouvrir ma boutique, sinon on n’aura pas de quoi manger», a-t-elle précisé.

Sera R.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique