Flash
Préc Suiv

A coeur vaillant …

A coeur vaillant …

Le ciel grisâtre de Madagascar, entaché par de nombreux problèmes liés aux conflits politiques, à la pauvreté… s’est un peu éclairci. Une lueur d’espoir a ravivé les Malgaches. Un espoir qui peut-être éphémère, mais un espoir tout de même.

Et cela, grâce aux Barea de Madagascar. Une équipe qui a su réunir les Malgaches durant les quatre vingt-dix minutes de la rencontre. Des Malgaches divisés quotidiennement par des opinions diverses sur la politique ou sur la gestion du pays.

Les Barea de Madagascar, 107e selon la Fifa, ont tenu tête aux Lions de la Terenga du Sénégal, classés 24e et qui vient de disputer la coupe du Monde récemment en Russie. Un jeu moyen, peut mieux faire, peut-on dire, mais ils l’ont fait. Les « zébus » n’ont pas été avalés par les lions, rois des animaux, comme certains le pensaient. Au contraire, l’équipe nationale a tenu la dragée haute au Sénégal. Ils se sont battus jusqu’à la dernière minute pour offrir un résultat assez satisfaisant pour les Malgaches.

Certes, les lacunes d’organisation à l’entrée du stade ont malheureusement fait des victimes. Mais, malgré la place du sport dans le développement du pays, les Barea ont réussi à relever un défi, celui de tenir en échec une équipe mondialiste à domicile.

Et les Malgaches ont démontré que quand on veut, on peut. Rien qu’à voir l’élan de solidarité des milliers de Malgaches au stade de Mahamasina, ou devant son petit écran, à Madagascar comme à l’étranger, l’espoir est encore là.

En tout cas, l’équipe nationale de football nous a montré un bel exemple. Ils ont prouvé qu’avec beaucoup de volonté, d’engagement et surtout d’un jeu d’équipe sans tacle, sans fausseté, sans hypocrisie, rien n’est impossible.

Rakoto

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique