Flash
Préc Suiv

Epreuve d’EPS au BACCALAUREAT: un candidat victime d’un malaise à l’ANS est décédé

Epreuve d’EPS au BACCALAUREAT: un candidat victime d’un malaise à l’ANS est décédé

Deux candidats au Baccalauréat se sont évanouis dans la matinée d’avant-hier durant l’épreuve d’Education physique et sportive (EPS) dans des Centres d’examen de la capitale. L’un d’entre eux, un élève en classe de terminale C (TC) au sein du Lycée Moderne Ampefiloha (LMA), n’a pas survécu après son évacuation d’urgence à l’HJRA.

Un triste incident s’est produit à l’Académie nationale des sports (ANS) Ampefiloha, avant-hier. L’un des candidats au Baccalaureat, un élève de 17 ans en Terminal C, au Lycée moderne d’Ampefiloha  a été victime d’un malaise.

Selon  les témoignages du responsable de ce Centre d’examen, «ayant déjà manifesté un malaise sur la piste, ce dernier a dû terminer sa course en marchant doucement pour atteindre la ligne d’arrivée lors de 1.000 mètres. Mais, une fois arrivé, il s’est évanoui».

Amené d’urgence au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU-JRA), l’étudiant a rendu l’âme à 3h du matin hier.  «Il a bénéficié des soins d’urgences, avant d’être amené dans la salle de soin. Puis, on a effectué différentes analyses pour mieux le soigner, mais le destin en a décidé autrement», a précisé le Chef de service de réanimation médicale et de la toxicologie clinique du CHU-JRA, le Dr Rija Ramarolahy.

Notre source d’ajouter que «deux candidats aux épreuves d’EPS dans la capitale ont été amenés à mon service durant la journée d’avant-hier pour cause d’évanouissement en pleine épreuve. L’un, une fillette a pu sortir indemne et a rentré chez elle le jour-même, après avoir bénéficié des soins nécessaires».

Un sportif accompli

D’après des sources concordantes, le jeune défunt était un passionné de sport et surtout férus du ballon orange. Il faisait partie des éléments clés du club Asa d’Analamanga. Pour dire qu’il figure parmi les élèves aptes à l’EPS. Une situation confirmée par le Proviseur du Lycée Moderne Ampefiloha (LMA), Nirina Razafindralambo Razakamanana, qui a souligné qu’«Il est jugé apte à pratiquer l’EPS. C’est un sportif. De plus, les entrainements à l’école ont été suffisants pour permettre aux candidats de mieux se préparer à ces épreuves».

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.