Flash
Préc Suiv

Centrale hydroélectrique de Volobe: les Term sheet signés

Centrale hydroélectrique de Volobe: les Term sheet signés

Le projet d’aménagement de la centrale hydroélectrique de Volobe avance à grand pas, notamment avec la signature récente des principaux Term sheet des contrats de concession et d’achat d’énergie. Ces Term sheet permettront de finaliser ces deux contrats avant la fin de l’année et lancer les négociations avec les prêteurs.

Le ministère de l’Energie et des hydrocarbures, par le biais du ministre Lantoniaina Rasoloelison, la Jirama via son directeur général, Olivier Jaomiary et la Compagnie générale d’hydroélectricité de Volobe (CGHV), à travers Benjamin Memmi et Richard Ferrazi, administrateurs de la compagnie, ont signé récemment les Term Sheet des contrats de concession et d’achat d’énergie du projet hydroélectrique de Volobe.

« Ces Term sheet permettent de fixer les grands principes de coopération entre l’Etat, la Jirama et la CGHV. Ils vont permettre de finaliser ces deux contrats avant la fin de l’année et lancer les négociations avec les prêteurs, afin de financer le projet et lancer les travaux dans les meilleurs délais », précise Jovena dans un communiqué transmis à la rédaction.

Le projet de centrale hydraulique de Volobe figure parmi les promesses d’investissement annoncées par le groupe Axian, lors de la conférence des bailleurs et des investisseurs à Paris, en décembre 2016. La mise en place de cette centrale, pouvant produire 120MW, soit 750 GWh par an, nécessiterait 310 millions d’euros.

Deux autres acteurs pour le projet

A travers la construction de cet édifice d’envergure, les études socio environnementales, faisant le point de l’état initial de la zone impactée par les installations de l’aménagement hydroélectrique, ont été bouclées à la fin du mois de mai de cette année. S’appuyant sur un dossier technique solide en cours d’optimisation, les opérations nécessaires à l’obtention des différents permis vont pouvoir être lancées.

Développé par la CGHV, dont les actionnaires initiaux sont Jovena (groupe Axian) et Colas, et bientôt rejoint par SN Power et Africa 50, ce projet de production d’énergie hydraulique « verte » permettra, dès 2023, de se substituer à la production d’électricité à base de diesel ou de fuel lourd et ainsi, d’alimenter plus de 350.000 foyers.

Africa 50 est une plateforme d’investissement dédiée aux infrastructures, qui a été créée sous l’impulsion de la Banque africaine de développement (Bad) regroupant 25 pays africains dans son actionnariat, dont Madagascar. SN Power est une société norvégienne spécialisée dans le développement et l’exploitation de centrales hydroélectriques. Ces  actionnaires apporteront leur savoir-faire mondial et leur expertise à la réussite de ce projet ambitieux pour Madagascar.

L’opérationnalisation de la centrale devrait effectivement assurer les besoins en électricité pour Toamasina ainsi que pour le Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA), tout en proposant des prix compétitifs à la Jirama.

Arh.

Les commentaires sont fermées.