Flash
Préc Suiv

Vakinankaratra: le secteur du tourisme à redynamiser

Vakinankaratra: le secteur du tourisme à redynamiser

L’Office régional du tourisme de Vakinankaratra (Ortvak) compte redynamiser le secteur dans la région. « Plusieurs activités seront prévues durant un évènement organisé dans le site historique d’Andraikiba, le 29 septembre », ont annoncé les responsables au niveau de l’Office, lors d’une rencontre avec la presse, hier, au musée de la photographie à Andohalo.

Avec ses douze sites historiques et touristiques, la région Vakinankaratra présente d’importants potentiels pour développer le secteur. L’équipe d’Ortvak s’apprête dans ce cas à revaloriser tous les atouts de la région pour relancer le tourisme.

« Le site d’Andraikiba a été renommé pour l’organisation de triathlon, tout comme celui de Mantasoa. Cette année, nous allons commencer par des matchs de volley, organisés sur le terrain traditionnel d’Andraikiba. L’inscription est ouverte aux jeunes étudiants, aux salariés et aux entreprises de la région et ceux des autres villes », a expliqué le président du Conseil d’administration (PCA) de l’Ortvak, Harinaivo Rakotoson. « Une compétition de cerfs-volants sera également organisée. Avant, l’Ortvak tiendra des ateliers dans dix établissements scolaires, avant l’évènement, pour la fabrication d’un cerf- volant », a-t-il poursuivi.

Création d’emploi

Le  relancement du site d’Andraikiba peut créer jusqu’à 500 emplois dans la région. Cela à travers l’arti-sanat, la restauration, le transport… L’Office compte faire la même chose dans les 12 sites de la région.

Alors que la région de Vakinankaratra est renommée pour ses eaux thermales, les sites ruraux et villageois sont aussi à vulgariser, selon les opérateurs dans la région. « Cette piste est à creuser pour permettre plus d’impact au niveau des habitants », ont-ils annoncé.

Ces cinq dernières années, une importante remontée du nombre de visiteurs est enregistrée dans la région. Le chiffre avoisine les 24.500 tou-ristes par an actuellement. D’après les statistiques, 70% de ces touristes sont des vacanciers issus des grandes villes de Madagascar.

 

Riana R.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique