Flash
Préc Suiv

Présidentielle apaisée: la bonne conduite et l’intégrité des candidats comme gage

Madagascar ne devra plus être le théâtre d’un affrontement entre candidats durant la présidentielle. Les 36 prétendants seront jugés non seulement pour leur vision mais également pour leur comportement. Ils devront servir d’exemple à leurs partisans et aux citoyens. Ces derniers n’aspirent effectivement qu’à une élection apaisée sans aucune crise. Pour cela, une charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection présidentielle apaisée a été établie. Cette charte morale «développe et démontre l’engagement du candidat considéré comme étant bien intentionné à bien se comporter avant, pendant et après le scrutin», selon les explications d’un membre du Comité paritaire pour la charte, créé spécifiquement pour faire sa promotion et son suivi. «En somme, les candidats et leurs partisans s’engagent à respecter les résultats de l’élection».

Un résultat ouvert au public

Cette charte sera soumise aux 36 candidats et partis politiques pour lecture et validation. Une cérémonie solennelle de signatures sera organisée par la suite, pour officialiser l’adhésion des candidats à la charte. Le comité fera le suivi de son application et de son respect par une collecte d’informations fondées à partir de toutes les régions. Les comportements négatifs ou positifs d’un candidat et de ceux qui n’ont pas signé seront à la disposition des électeurs qui seront les seuls juges.

Il faut savoir que le comité est composé de sept institutions publiques, à savoir le CFM, la Ceni, la CNIDH, le HCDDED, le CSI, le Bianco et le Samifin.

Cinq organisations de la Société civile (le projet Fandio, l’Ong Tolotsoa, Transparency international, Justice et paix et le mouvement de la Société civile Rohy) sont également membres à part entière de ce comité paritaire.

Nadia      

Les commentaires sont fermées.