Flash
Préc Suiv

Meutre a Imerintsiatosika: le sang des victimes confirmé après test

L’affaire de triple meurtre, survenu la nuit du 26 août à Imerintsiatosika, vient d’être élucidée. Grace à la comparaison du sang prélevé sur les vêtements d’un des deux individus fortement soupçonnés, à ceux des trois victimes du meurtre barbare, il s’est avéré que le test a répondu positif. Ce résultat a été confirmé par le laboratoire de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) Ampefiloha.

L’implication des deux personnes fortement soupçonnées, à qui le parquet d’Arivonimamo a déjà signé une détention préventive à la maison de force de Tsiafahy samedi dernier, est donc confirmée. Mais pour les enquêteurs au niveau de la gendarmerie, la recherche de la vérité sur cette affaire n’est pas prête à s’achever pour autant. Selon elle, deux personnes seulement ne peuvent pas réaliser un tel acte barbare plein de violence. Il leur a fallu des complices. D’autant que les bandits n’ont pas employé des armes à feu mais ont utilisé des objets tranchants pour tuer leurs victimes.

Les enquêteurs victimes de rumeur

Face à l’accusation d’avoir soutiré une grosse somme d’argent aux proches des victimes pour le test sanguine à l’HJRA, la gendarmerie a indiqué qu’il s’agissait d’une rumeur pour salir le nom de la gendarmerie. Au contraire, elle a payé l’analyse de son plein gré, dans le but d’avancer dans les enquêtes, selon elle. Et les proches des victimes n’y connaissent même pas. La gendarmerie ne tolérerait pas les comportements de ces individus malintentionnés qui répandent cette rumeur.

 

ATs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique