Flash
Préc Suiv

Soutien a une croissance inclusive: 60 millions de dollars de la Banque mondiale

Soutien a une croissance inclusive: 60 millions de dollars de la Banque mondiale

La Banque mondiale vient d’approuver un financement de 60 millions de dollars pour stimuler la croissance inclusive à Madagascar.

Appui à la croissance inclusive. La Banque mondiale a approuvé, le 30 août dernier, un  don de 60 millions de dollars, pour soutenir le gouvernement malgache dans les projets de renforcement de capacités des ménages à faire face aux chocs et créer un environnement favorable aux opportunités économiques dans les zones rurales. Ce financement est le second d’une série de deux opérations programmatiques multisectorielles sous forme de dons, commencée en 2017 et axée sur la promotion d’une croissance inclusive et résiliente à Madagascar, souligne la Banque mondiale dans un communiqué, publié, hier.

En effet, la croissance économique soutenue ces cinq dernières années ne profite pas à tous, constate l’institution. La note de conjoncture économique publiée par la Banque mondiale, en juillet dernier, montre que le secteur rural a connu la plus faible croissance ces dernières années.

La croissance concentrée dans le secteur de l’industrie

«Les principaux moteurs de la croissance sont concentrés dans les secteurs de l’industrie et des services, qui profitent largement à la population urbaine, tandis que la population rurale continue d’exercer des activités agricoles exclues de la reprise économique», note la Banque mondiale. D’après les constats apportés par cette institution, la croissance a largement été stimulée par de petites industries relativement isolées et un secteur privé de petite taille mais dynamique. Les exportations de biens et services malgaches produites dans les zones franches économiques enregistrent de bonnes performances. L’intensification actuelle des activités d’investissement public entraîne également une croissance du secteur de la construction dans les zones urbaines.

A ce propos, Coralie Gevers, représentant la Banque mondiale à Madagascar, de souligner : «Ce programme aide Madagascar à adresser l’un de ses principaux défis actuels, faire en sorte que les résultats macroéconomiques positifs se reflètent dans le quotidien des plus vulnérables», avant de poursuivre que «la lutte contre la pauvreté à Madagascar requiert l’existence des sources de revenus résilientes pour faire face aux nombreux chocs que connaît le pays. Promouvoir une croissance inclusive est également essentiel pour favoriser l’accès des plus vulnérables aux opportunités économiques agricoles et hors du secteur agricole, dont ils ont besoin pour sortir de la pauvreté».

 

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.