Flash
Préc Suiv

Tsiroanomandidy-ankadinondry sakay: la lutte contre l’insécurité parmi les priorités de Rajoelina

Tsiroanomandidy-ankadinondry sakay: la lutte contre l’insécurité parmi les priorités de Rajoelina

Après Ambatolampy et Ambohibary Sambaina, ce fut au tour de Tsiroanomandidy Centre et d’Ankadinondry Sakay d’accueillir hier, le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), Andry Rajoelina. Une occasion pour ce dernier de présenter l’IEM à la population, venue en masse pour le rencontrer.

«Je consacre ma vie à apporter le développement au pays. Madagascar a assez souffert. C’est une des raisons pour lesquelles je me suis personnellement présenté à cette élection». C’est en ces termes que le candidat numéro 13 s’est adressé à la population de Bongolava.

Le candidat du parti TGV a fait savoir à l’assistance, venue nombreuse, qu’il fera de sa priorité la lutte contre l’insécurité. «Je viendrai personnellement installer les responsables dans la région avec les matériels adéquats. Des formations seront dispensées. Je veillerai personnellement à ce que les directives en vue d’éradiquer l’insécurité dans cette zone soient exécutées à la lettre. Tout ce qui a été décidé ici sera noté dans un livre d’or», a-t-il rassuré.

Un programme pour le peuple

La région Bongolava est classée zone rouge à cause de l’insécurité grandissante.

L’IEM, a expliqué son fondateur, offre des solutions tangibles et réalisables sur la question. «J’offrirai des voitures tout terrain pour le transport des troupes. Mais à part cela, j’instaurerai une discipline rigide au niveau des gendarmes, des policiers et de l’Armée et je ne tolérerai aucunement toute complicité avec les dahalo».

Durant la présentation de l’IEM, le candidat Andry Rajoelina a souligné particulièrement la solution sur le coût de l’électricité.

«L’IEM est une vision qui apportera une solution rapide et durable pour Madagascar. Ce qui n’a pas été accompli durant 58 ans, nous le ferons en cinq années seulement grâce à l’IEM, a l’instar de l’électricité. Aujourd’hui 400 Mw seulement sont réservés à 25 millions de population. Notre défi est d’augmenter ce chiffre à 80 Mw. Je ferai en sorte de baisser le coût de l’électricité à 20%. Ayez confiance en moi, je ne vous tromperai pas», a-t-il conclu.

A part l’insécurité et l’électricité, Andry Rajoelina a présenté ses solutions sur l’avenir des jeunes et les infrastructures comme les routes et les barrages dans cette localité. Il a promis de revenir sur place, étant donné que la salle dans laquelle s’est tenue la conférence sur l’IEM à Ankadinondry Sakay, semblait trop exiguë. Le parti TGV a profité de ces rencontres pour annoncer qu’il offrira des cours gratuits aux candidats à l’examen du baccalauréat.

 

Rakoto

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique