Flash
Préc Suiv

Terminus

Terminus

Le générique de la fin du pouvoir Rajaonarimampianina ne tardera pas à défiler sur l’écran de la 4e République. Plus que quelques jours et ce sera le clap de la fin. «The End». Un tomber du rideau  anticipé et indubitablement à contrecœur pour le chef de l’Etat. Rendre son tablier un mois avant la date du premier tour de la présidentielle est une chose, mais prendre la porte de sortie du palais avant l’échéance butoir du mandat officiel en est une autre. Bouder en quelque sorte l’élection et avoir la mainmise du pouvoir, le temps que cela dure, arrivent à terme.

Les observateurs parlent déjà d’un cuisant échec politique d’un président et de son régime, élus démocratiquement. Nul besoin de rappeler les multiples tentatives ratées pour tailler à leur mesure une loi électorale controversée. Egalement  les manœuvres, qui ont fait chou blanc, pour reporter le plus longtemps possible la présidentielle.

Autant dire que le président de la République a déjà perdu la bataille. Et, sa fougue intrépide, sa cote de popularité en chute libre ces dernières années et surtout, sa réticence voilée à l’idée d’obliger à se rendre aux urnes, en disent long. Gagner la guerre face à des adversaires de taille, qui ont attendu ce moment depuis des lustres, est seulement possible dans les rêves. La réalité est toute autre et tout le monde doit veiller dès maintenant au grain pour que cette élection soit réellement libre, transparente, loin des fraudes et des irrégularités. En un mot, une présidentielle crédible.

Ce n’est pas un marathon d’inaugurations du trompe-l’œil, offrant quelques divertissements de passage à la population en cette période de vacances, qui va faire rebondir un président-candidat encore en quête de popularité.  Les analystes politiques avancent même que ses dernières apparitions publiques ressemblent, dans un autre sens, à un adieu solennel sur le devant de la scène et sous le feu des projecteurs. Les derniers actes avant d’entendre la voix du peuple.

Andry Rabeson

 

Les commentaires sont fermées.