Flash
Préc Suiv

Guide du week-end

Guide du week-end

Iraimbilanja au SK Melody Mandriambero

35 ans de scène, ça se fête en grande pompe ! C’est le cas du groupe Iraimbilanja, qui enchaîne les dates depuis le début de l’année. Il sera ce soir au SK Melody Mandriambero. Pour la petite histoire, Niry, Batata, Papay, Roger et ses compagnons de route ont enchaîné des concerts et des concerts depuis le milieu des années 80. Plus de trois décennies après, cette formation de référence dans le domaine du rock reste toujours indétrônable.

Green au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary

Après un long moment de silence radio, le groupe Green signe son retour définitif sous les feux de projecteurs. Ce sera pour ce vendredi au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary. Jacquot et ses compères vont de nouveau prendre leurs plus grands succès de «Lay tsy miova», en passant par «Veloma farany», «Voady», ou encore l’indémodable «Fo roa ».

Solo Andrianasolo à l’Hôtel de l’Avenue Analakely

Solo Andrianasolo s’est fait discret ces temps-ci. Une absence durant laquelle il a concocté un grand projet pour ses fans inconditionnels. L’occasion se présente enfin pour le chanteur de «Hasambarana» de le dévoiler le temps d’une soirée à l’Hôtel de l’Avenue Analakely ce vendredi.

Faniah au Piment Café Behoririka

Faniah enchaîne les concerts promotionnels de «Lavitra ahy»,  son 1er album audio fraîchement sorti le 26 novembre dernier. Elle sera ce soir au Piment Café Behoririka  pour un cabaret résolument «soul fusion». Une occasion de découvrir les notes de «Ny foko no mibaiko», «Mandrakizay», «Iza no tinao?» ou encore «Any An-kafa», autour d’une voix atypique.

Dat’Kotry au Jao’s Pub Ambohipo

Après avoir mis un sérieux bémol à sa carrière artistique, Dat’Kotry signe son retour sous les feux de la rampe à l’occasion d’un concert ce soir, au Jao’s Pub Ambohipo. Découvert par les musicophiles comme précurseur de Batrelaka, le genre musical de prédilection du Sud-est, l’artiste a fait parler de lui grâce aux rythmes entrainants de «Kiviniviny» et «Hikarama». Actuellement, plusieurs influences et sonorités nourrissent sa musique.  Quoi qu’il en soit, le chanteur de «Tsy toa anao taloha» fera montre de

Les commentaires sont fermées.