Flash
Préc Suiv

Inde: la danse contemporaine subjugue

C’est dans une atmosphère joyeuse et passionnante que le public du Plaza Ampefiloha s’est baigné dimanche dernier à l’occasion du spectacle de danse contemporaine indienne.

Sous la direction de Nibedita Mahapatra, ils étaient dix danseurs accomplis à avoir foulé les planches du Plaza Ampefiloha, avec l’Association des anciens boursiers de l’Itec. Ayant passé des années à s’entraîner avec leurs gourous, ils ont joué partout en Inde et dans divers festivals de nombreux pays du monde.

L’évènement s’est vu honoré de la présence de personnalités politiques, en l’occurrence de l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Subir Dutta. «La culture indienne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, doit son origine aux 5.000 ans de notre histoire. En Inde, nous avons une culture riche en termes de danse et de musique. Nous avons 8 formes de danse classique, représentant chacune une forme de danse singulière et émanant d’une partie différente du pays», a-t-il détaillé avant d’enchaîner que «Nous avons un livre ancien intitulé Natya Shastra – un texte sanskrit sur les arts de la scène, qui aurait été écrit il y a environ 2.000 ans. Les racines de toutes les danses classiques indiennes proviennent de cette ancienne alliance sur les arts du spectacle».

Devant les yeux surpris du public, le spectacle chorégraphique a fait sensation durant une heure et demie d’affilée.

 

Joachin Michaël

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique