Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Un nouvel évêque missionnaire (2)

(Suite.)

Il fut nommé supérieur de la mission, et le 25 août 1899, à la suite de touchantes cérémonies d’adieu sur la Sainte Montagne et à la Salette de Grenoble, au cours desquelles on fut vivement impressionné et édifié par la tenue pieuse et grave de la petite colonie salettine, notamment de son jeune chef, il quittait la mère-patrie et voguait vers la grande île africaine.

Les districts de Betafo et d’Antsirabe, avec 4 ou 5 000 catholiques disséminés dans de nombreux postes, composaient le champ d’action confié aux fils de la Vierge en pleurs.

Bénis de Dieu, leurs efforts furent couronnés de succès. Les postes de mission se multipliaient, et le nombre des catholiques, après quelques années, dépassait le beau chiffre de 25 000.

Devant des résultats si consolants, à la demande des RR. PP. Jésuites eux-mêmes, la Sacrée Congrégation de la Propagande érigeait en préfecture apostolique la province de Betafo, et en confiant l’administration uniquement aux missionnaires de la Salette, avec le R. P. Dantin comme préfet.

Les comptes rendus n’ont cessé de témoigner du labeur fructueux des Pères et des progrès de l’évangélisation de leur mission, qui accusait, lors du dernier recensement, 32 809 chrétiens.

Le 18 juin, le cardinal Serafini, préfet de la Sacrée Congrégation, écrivait à Mgr Dantin : « En lisant le rapport de votre préfecture, j’ai été heureux de constater les fruits abondants de notre sainte religion dans votre mission. Je vous adresse, ainsi qu’à vos collaborateurs, les éloges que méritent vos travaux pour l’extension du règne de la foi, et vous exhorte à poursuivre allègrement votre œuvre d’apostolat. »

Au mois de janvier dernier, Son Éminence réitérant sa satisfaction au T. R. P. Supérieur Général des missionnaires de la Salette, au sujet de la mission de Betafo, déclarait que le temps était venu d’ériger cette préfecture en vicariat apostolique, et lui demandait de désigner celui de ses sujets qui pourrait en être nommé titulaire.

 (À suivre.)

La Croix

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.