Flash
Préc Suiv

D’Imerintsiatosika a Itaosy: Rajoelina continue d’accumuler les succès

D’Imerintsiatosika a Itaosy: Rajoelina continue d’accumuler les succès

Une réussite totale. C’est, en résumé, le terme qui s’adapte le mieux aux descentes de l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, à Imerintsiatosika et à Itaosy, hier.

Les populations des deux localités sont venues massivement pour rencontrer l’ancien homme fort du pays. Ce fut une occasion pour lui de faire des échanges avec la population locale mais aussi d’expliquer les divers projets de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM).

Au cours de son périple, l’ancien président de la Transition a pu constater l’état de délabrement avancé des routes, bloquant ainsi la production des agriculteurs dans ces deux villes. A cela s’ajoutent l’absence d’infrastructure éducative pour les jeunes ainsi que les difficultés liées à l’énergie. Le fondateur de l’IEM a réitéré que la réponse à ces difficultés est déjà prévue dans le projet de l’IEM.

Création d’emploi

A Imerintsiatosika, la députée Célestine Rabemananjara a rappelé que l’ancien président de la Transition a beaucoup fait pour cette localité, dont des infrastructures scolaires telles que des CEG et un lycée. «Nous allons encore faire bien des choses pour cette localité ainsi que pour tout le pays», a pour sa part soutenu Andry Rajoelina, ancien président de la Transition. A cette occasion, il a aussi rappelé la nécessité de mettre en place un fonds spécial pour les jeunes, notamment les jeunes entrepreneurs, dans l’objectif de créer des emplois.

En tout cas, lors de son déplacement d’hier, l’ancien président de la Transition n’a pas manqué de rappeler que la démarche de certains candidats qui se sont bousculés aux portes de la HCC au dernier moment traduit une impréparation manifeste.  «C’est étonnant, vu qu’un délai de 20 jours a été accordé pour déposer le dossier de candidature. Durant 19 jours, seulement 18 candidats ont déposé leur dossier, pour atteindre le chiffre de 46 au dernier moment », a-t-il fait remarquer. Selon Andry Rajoelina, «Il y a des personnes prêtes à sauver le pays et qui se sont préparées à l’élection depuis longtemps». En effet, un seul candidat a déposé son dossier le jour de l’ouverture du dépôt de candidature : il s’agit du fondateur de l’IEM, Andry Rajoelina. Cela signifie qu’il est prêt à relever tous les défis et que son programme est déjà bien défini.

Rakoto

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique