Flash
Préc Suiv

46 candidatures a valider par la hcc: des disqualifications à la pelle attendues

46 candidatures a valider par la hcc: des disqualifications à la pelle attendues

La liste est longue. Des opérateurs économiques, des artistes, une magistrate,  des sportifs, un religieux, des militaires, un administrateur civil, un diplomate…Les Malgaches auront l’embarras de choix si la HCC venait à valider les 46 candidatures enregistrées hier. Des disqualifications sont d’ores et déjà à prévoir.

Passé le délai de dépôt de dossier fixé à 17 h, la Haute cour constitutionnelle (HCC) aurait décidé de refuser la candidature du président national du syndicat des enseignants, Claude Raharovoatra, hier.  Au final, 46 dossiers de candidature ont été déposés depuis le 1er août à la HCC. Et contre toute attente, l’ancien président de la République, Didier Ratsiraka, a clos la fameuse liste.

La balle est maintenant dans le camp de la HCC. Cette juridiction aura cinq jours pour étudier minutieusement et passer au crible les dossiers des 46 prétendants. La liste définitive des candidats sera en effet rendue publique le 26 août.

En tout cas, des disqualifications parmi ces prétendants ne seraient pas une surprise. Plusieurs noms issus de partis politiques encore inconnus figurent par exemple dans la liste des noms publiés par la HCC ayant parrainés des candidatures.

Parmi les pièces à fournir figurent en effet, «Une attestation d’investiture du candidat  par un parti politique légalement constitué ou par une coalition de partis politiques légalement constitués, ou une attestation de parrainage du candidat par une liste de 150 élus». Mais  le fait est que plusieurs candidats ou pseudo candidats se présentent sous l’étiquette d’un parti politique fictif.

Par ailleurs, les prétendants devront aussi s’acquitter d’une contribution financière considérable comme frais d’impression des bulletins de vote d’un montant de 50 millions d’ariary (50.000.000). Ce qui n’est pas une mince affaire.

Tout d’horizon

En attendant, ces 46 personnalités qui vont entrer dans l’histoire de la présidentielle  malgache pourront poursuivre leur tournée et leur rencontre avec la population, du moins pour ceux qui disposent des moyens  pour le faire.

Parmi ces prétendants à la magistrature suprême, citons entre autres  l’actuel président de la République dont la démission est attendue pour le 7 septembre et trois anciens présidents : Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina. On y retrouve également trois anciens Premiers ministres, à savoir Omer Beriziky, Jean Ravelonarivo et Mahafaly Solonandrasana Olivier, ainsi que le fils d’un ancien président de la République Philibert Tsiranana : Philippe Madiomanana Tsiranana.

Des revenants

Parmi les candidats en 2013, Roland Ratsiraka, Saraha Rabeharisoa, Joseph Martin Randriamampionona, Tabera Randriamanantsoa, Benjamin Andriamparany Radavidson,  tentent leur deuxième chance. D’autres prétendants de 2013, dont les dossiers ont été jugés irrecevables par la Cour électorale spéciale (CES), reviennent à la charge comme Ny Rado Rafalimanana, Savaron Rasoamalala. Du reste, le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy, fait partie de ces 46 prétendants.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.