Flash
Préc Suiv

Echos des régions

La Commune urbaine de Toamasina I a pris des dispositions particulières pour confondre des groupes d’individus, opérant des rackets au nom de cette collectivité, par la publication d’une note de service. Tout missionnaire envoyé par la commune doit désormais présenter un ordre dûment signé par un des responsables communaux pour justifier ses actes. Tous les paiements doivent être effectués auprès du guichet unique de l’Hôtel de ville et prouvés par la délivrance d’une quittance. Toute dérogation à ces règles résulte de l’escroquerie devant entraîner la saisine des autorités, d’après les instructions de la mairie de Toamasina I en réponse aux plaintes des contribuables, victimes de ces malfaiteurs depuis quelques semaines.

Les commentaires sont fermées.