Flash
Préc Suiv

Us et coutumes: inadmissible bis repetita

La session du concours pour l’entrée à l’école de la magistrature qui s’est tenue le 7 juillet a été annulée, en remplacement une autre session le 30 juillet, et rebelote de nouveau annulation pour les mêmes motifs : lourdes suspicions de corruption. Evidemment que le gouvernement a une part de responsabilité pour avoir permis l’organisation de la sessioon de remplacement sans avoir pris les dispositions idoines afin que ne se reproduise une récidive. Aujourd’hui où il adopte des sanctions à l’encontre de deux têtes, on se demande si celles-ci sont réellement suspectes ou si elles servent de boucs-émissaires. Pas besoin de gros efforts pour imaginer des magistrats véreux, par contre difficile de croire des magistrats de si haut grade tellement idiots jusqu’à commettre des fautes identiques à dates rapprochées tout en sachant qu’ils risquent d’être les premiers suspectés.

Les commentaires sont fermées.