Flash
Préc Suiv

ZES : emergence de Madagascar cadre les électeurs

ZES : emergence de Madagascar cadre les électeurs

Emergence de Madagascar sensibilise l’opinion sur le profil du futur président de la République, en cette veille de l’élection, pour instaurer un réel changement dans les affaires de l’Etat. Holijaona, père du concept, s’est exprimé sur le sujet, mardi dernier, à Ankadivato.

Se basant ses recommandations sur des cas concrets et des réalités vécues, Emergence Madagascar souhaite que chaque citoyen soit conscient des conséquences de ses actes, lors des prochains scrutins présidentiels.

Holijaona  Raboanarijona a ainsi déconseillé le choix d’un ultra-libéral à la tête de la nation, pour éviter que le pays tombe dans l’escarcelle des étrangers. Le projet de mise en place des Zones économiques spéciales (ZES) a été décortiqué par Emergence de Madagascar à cet effet.

Il a été révélé alors que cette initiative présente des risques énormes pour Madagascar puisque les dirigeants actuels confondent l’application des BOT (Build-operate-transfer) concernant les grandes infrastructures et des ZES destinées à l’aménagement du territoire.

Emergence de Madagascar soutient toutefois tout partenariat impliquant un développeur étranger,   suivant le modèle asiatique, où l’Etat demeure le développeur principal. Mais, elle déplore pourtant que la loi ZES, dans son esprit actuel, sous-entend la création d’une province d’un autre Etat ou d’une grande ville appartenant à un privé de nationalité étrangère.

Un bail emphytéotique, même d’une durée de 30 ans, impliquerait la création d’un Etat dans l’Etat, portant atteinte à la souveraineté nationale, selon Emergence de Madagascar.

 

Manou

Les commentaires sont fermées.