Flash
Préc Suiv

CEPE à Mananjary : les convocations à retirer auprès de la gendarmerie

CEPE à Mananjary : les convocations à retirer auprès de la gendarmerie

Les responsables de la circonscription scolaire de Mananjary ont dû prendre des mesures particulières pour éviter les risques d’affrontement liés à l’organisation des examens du CEPE, demain. La gendarmerie locale a donc été prise à contribution pour distribuer les convocations aux candidats.

Les candidats aux examens officiels du CEPE de la circonscription scolaire de Mananjary sont désormais obligés de retirer leur convocation au bureau de la gendarmerie du chef-lieu du district, suite à une décision des responsables locaux de l’éducation nationale. «Cette décision a été dictée par le contexte local où des paramètres favorisant des affrontements entre les parents d’élèves et les syndicalistes du Sempama Nosy sont constatés», selon les explications du chef de la circonscription scolaire de Mananjary.

Il a rappelé à cet effet les positions radicales diamétralement opposées des enseignants, membres de ce syndicat et les parents d’élèves. Les syndicalistes ont durci leur position en cette veille des examens, en effet, en déclarant publiquement leur opposition à l’organisation de ces examens arguant le manque de préparation des candidats après un trimestre de cessation de cours. Le porte-parole du Sempama de Mananjary a ainsi annoncé la décision de ses membres de boycotter ces examens, de la surveillance aux corrections et même la publication des listes des candidats admis.

Oppositions des parents des candidats

Mécontents de cette attitude qu’ils qualifient indigne des éducateurs, les parents des candidats ont menacé de manifester dans la ville de Mananjary pour contrer les enseignants syndicalistes, le week-end dernier, mais ont accepté de suspendre leur mouvement après cette décision du chef de la circonscription scolaire.

Les responsables de l’éducation procèdent ainsi à la distribution  des convocations dans les locaux des forces de l’ordre pour bénéficier de leur protection en cas d’éventuels débordements.  Les maires des zones périphériques du chef-lieu doivent prendre directement les convocations des candidats de leur circonscription à la gendarmerie de Mananjary et sont chargés de leur distribution et de l’acheminement des sujets d’examen dans les centres respectifs pour leur sécurisation.

Il a été révélé que les corrections seront assurées par les enseignants non-grévistes, renforcés par leurs collègues des établissements privés.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.