Flash
Préc Suiv

Antsirabe: Andry RAJOELINA devant une foule conquise

Antsirabe: Andry RAJOELINA devant une foule conquise

La ville d’Eaux a été en liesse samedi dernier pour accueillir Andry Rajoelina. Comme dans les quatre coins de Madagascar, le fondateur de l’Initiative Emergence pour Madagascar (IEM) entend également entreprendre de grands projets dans cette ville où il est né.

Longtemps considéré comme étant le fief de l’ancien président Marc Ravalomanana, Vakinakaratra n’a pas tourné le dos au leader du Mapar, Andry Rajoelina. Au contraire, une foule immense est venue le soutenir samedi dernier devant la Poste, durant son meeting. Et, cette rencontre avec la population d’Antsirabe fut l’occasion pour lui d’exposer son plan pour le développement de Madagascar, à travers la mise en œuvre de l’IEM.

La population, de son côté, n’a pas hésité à formuler ses demandes quant aux divers problèmes sociaux endurés, à savoir la dégradation des routes, le chômage, la pauvreté, le manque d’infrastructures ou encore l’inflation. Sans attendre, Andry Rajoelina a aussitôt fait don de 20 futs de goudron à la commune en guise de solution immédiate pour construire la route.

«Notre choix n’a pas été fait de manière fortuite car nous savons ce que vous avez effectué durant la Transition, pour ne citer que l’assainissement du marché de Sabotsy ou encore le paiement des indemnités des chefs de fokontany», a indiqué le maire de la ville, Paul Razanakolona lors de sa prise de parole.

 «Je ne cherche ni la gloire, ni un quelconque intérêt personnel. Je suis ici pour vous, par amour de ce pays», s’est il adressé à la population. Pour le fondateur de l’IEM, le développement doit à tout prix être effectif, et «Tout ce que je dis, je le réaliserai».

Lien fort

Dans tous les cas, Andry Rajoelina est satisfait de l’accueil par la population d’Antsirabe. «Je suis ravi de vous voir. On dit souvent qu’il fait froid à Antsirabe, mais l’accueil était très chaleureux». Cela d’autant plus que «Je suis né ici à l’Hopitaly Be. Un lien très fort nous uni et j’ai des devoirs envers Vakinakaratra», a-t-il fait savoir.

Il a d’ailleurs effectué une visite auprès de cet hôpital, juste après sa descente à l’université de Tsaratanàna. Il a ainsi profité de cette occasion pour octroyer des matériels médicaux tels que des brancards, stabilisateurs ou encore des aspirateurs. Andry Rajoelina apportera également sa contribution à la finition de la chapelle prévue être inaugurée en décembre prochain.

Après la déposition de sa candidature auprès de la HCC, Andry Rajoelina se dit prêt à mener le pays vers le développement et la mise en œuvre de l’IEM. «Nous avons apporté des solutions lors de la Transition, bien qu’aucun financement n’ait été effectif, notamment l’achat de 60 véhicules 4*4 et de 3 hélicoptères pour lutter contre les dahalos». Il affirme pouvoir en faire davantage avec l’appui de la population. «Les dirigeants successifs n’ont pas pu présenter de programme de développement concret pour le pays qui a besoin de véritable patriote».

Parmi les projets du leader du Mapar figure la suppression du Sénat qui engendre un dépense annuelle de près de 25 milliards d’ariary. «4 milliards d’ariary suffiront pour construire un campus universitaire conformément aux normes requises», a-t-il affirmé.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.