Flash
Préc Suiv

Démembrements de la CENI : des responsables jugés trop proches du pouvoir

Démembrements de la CENI : des responsables jugés trop proches du pouvoir

Des détails restent encore à régler, à deux mois des élections. Il semblerait en effet que plusieurs démembrements de la Ceni sont gérés par des personnes proches du régime, voire des membres du HVM.

A deux mois des élections, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) affiche sa détermination à les organiser comme il faut. Cependant, certains détails, et non des moindres, méritent une mise au point pour garantir le bon déroulement des élections. « Nous avons recensé plus d’une centaine de bureaux de démembrements de la Ceni gérés par des personnes proches du régime », a indiqué une source au courant du dossier. Il semblerait même que ces responsables au niveau des démembrements de l’organe électoral sont des membres du parti HVM. Une situation qui pourrait porter atteinte à la crédibilité des résultats des élections.

D’après la source, il s’agit de membres présents depuis les élections sénatoriales et qui pensent encore y rester pour la présidentielle. « Nous avons déjà avisé la Ceni, preuve à l’appui », a-t-elle fait savoir.

Après étude des dossiers, la Ceni aurait déjà procédé au remplacement d’une cinquantaine de responsables au niveau de ses démembrements. « Il reste une bonne vingtaine de remplacements à faire », a souligné notre source, précisant qu’elle a avisé la Ceni selon les informations qu’elle a pu trouver.

« Nous avons été mis au courant de ces dossiers », a indiqué le rapporteur de l’organe électoral, Fano Rakotondrazaka, joint au téléphone hier. Se voulant  rassurant, il affirme que « Les dispositions nécessaires ont déjà été prises ». Il donne l’exemple des démembrements à Toliara et à Mahajanga où la situation a été vite rétablie. « C’est la raison pour laquelle nous sollicitons la collaboration de tous  », a-t-il lancé.

Cependant, la Ceni précise que les preuves doivent être présentées avec les doléances. « Les dossiers qui sont entre nos mains seront soigneusement vérifiés avant toute prise de décision », a-t-il conclu.

Tahina Navalona

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique