Flash
Préc Suiv

Presidentielle : les annonces ne sont pas suivies d’effet

Presidentielle : les annonces ne sont pas suivies d’effet

En dépit d’une flopée de déclarations d’intention, la première semaine de dépôt de candidatures n’a officialisé que deux prétendants à la magistrature suprême. Les autres se font attendre.

Seulement deux candidats ont déposé leur dossier auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC) depuis le 1 août. Il s’agit de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, le premier jour, au nom du Tanora malagasy Vonona (TGV), ainsi que de l’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo, au nom du pari «Antokom-bahoaka». Les autres candidats se font encore attendre alors qu’avant l’ouverture officielle, leurs candidatures ont été annoncées sur tous les médias. En tout cas, les prétendants auront encore jusqu’au 21 août pour déposer leurs dossiers.

Cette semaine sera par ailleurs l’occasion pour bon nombre de candidats de faire connaitre leur réelle intention. C’est le cas de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana qui a différé son meeting dans la capitale, en se rendant à Manakara pour assister à la rencontre annuelle des fidèles de l’église luthérienne à Ankaramalaza. S’il a déjà annoncé sa candidature depuis belle lurette, son dépôt de dossier pourra intervenir cette semaine. D’autres prétendants sont aussi dans le même registre, notamment l’ancien Premier ministre Jean-Omer Beriziky, l’ancienne candidate Saraha Rabeharisoa, le pasteur Mailhol Christian Dieudonné ou encore Eliane Bezaza du parti PSD.

Le HVM dans le doute

D’après ses publications à la presse, samedi dernier, l’ancien ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka, pourra déclarer sa candidature cette semaine. Il organisera en effet une conférence, ce mercredi,  autour de trois thématiques, à savoir la réhabilitation des routes, la création d’emplois ou encore l’insécurité. Après deux tentatives, il fera cette fois son troisième saut.

L’ancien ministre de l’Education nationale, Paul Rabary, sera probablement le deuxième candidat déclaré à la Présidence de la République, en son propre nom. Il faut reconnaitre que le bilan du régime semble tellement mitigé que personne ne veut en dépendre.

Sur ce, l’actuel locataire d’Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina, reste encore dans le doute. Même si après la démission du président du Sénat de poste de président du parti HVM la voie semble être tracée pour sa candidature, il reste encore muet. Ces sorties à travers des inaugurations, même les plus infimes, sont pourtant vues comme une réelle précampagne. Le conseil national de cette formation prévu à Antsiranana en fin de semaine d’ailleurs sera décisif. En tout cas, la liste définitive des candidats sera connue au plus tard le 26 août.

Rakoto

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique