Flash
Préc Suiv

La caque sent toujours le hareng

La caque sent toujours le hareng

Politique de bas étage. Des raisonnements au ras des pâquerettes. Des promesses brisées et des paroles en l’air sans garantie de fiabilité, à ne plus accorder trop d’importance…il y a fort longtemps. Cela reste toujours le monde de fonctionnement banalisé à outrance du HVM qui a déjà conduit à sa perte et le conduirait encore à sa chute.

A défaut de stratégies bien réfléchies, pour casser au moins cette éternelle image d’un parti en perte de vitesse et qui a du mal à se débarrasser de son étiquette d’un bleu avec son ballon d’essai, le HVM et ses têtes pensantes sont en train de jouer leur toute dernière carte et veulent maintenant chercher la petite bête au processus électoral. Peut-être que dès maintenant, en vue d’une future probable défaite, le meilleur argument et prétexte trouvé  bien avant l’heure est de mettre en doute la neutralité même du processus pré électoral.

Jamais à court de manigances quand il s’agit d’élections, le HVM qui a commencé à battre la campagne depuis des années, taxe même le chef de Gouvernement de mettre la pression sur les ministres HVM pour favoriser les manifestations organisées par l’IEM et le Mapar au beau milieu de la précampagne. Alors qu’en vérité, l’histoire s’est déroulée autrement car ladite pression « politique » est exercée par quelqu’un d’un autre rang, comme d’habitude.

Après quatre années de chou blanc et de scandale, le HVM est mal placé pour parler du principe de neutralité. Heureusement que les 73 députés ont réussi à apporter du changement sinon, on peut imaginer la suite à donner si le HVM régnait encore en maître aussi bien à Iavoloha qu’à Mahazoarivo. D’autant que la neutralité et le droit à l’opinion n’ont jamais fait partie de son vocabulaire.

JR.

Les commentaires sont fermées.