Flash
Préc Suiv

Chaines nationales : la censure revient en force

Chaines nationales : la censure revient en force

La déclaration de candidature de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, mercredi dernier, n’a pu être diffusée sur la chaine nationale. Le ministre de la Communication et des relations avec les institutions a apposé son veto.

La censure revient encore sur les chaines nationales, notamment au sein de la TVM.  Des journalistes de la chaine nationale sont venus couvrir la déclaration solennelle du fondateur de l’IEM à la présidentielle au palais des Sports, mercredi dernier, mais personne n’a vu le reportage passer à la télévision.

Ce qui a amené des proches de cette plateforme à lancer des investigations. Et, il apparait alors que, selon des sources, auprès de cette chaine, le ministre de la Communication et des relations avec les institutions, Riana Andriamandavy VII, aurai fait pression, doublée d’une menace, à l’encontre des responsables de la chaine nationale, s’ils diffusaient l’information.

Chaine publique et non privée

Pourtant, la déclaration de l’ancien président n’a été teintée de haine, ni de trouble à l’ordre public, ni de menace à la sûreté nationale. Il s’agissait juste d’une déclaration de candidature comme tant d’autres à venir. Au moment où le pays s’apprête à choisir ses futurs dirigeants, il est inquiétant de constater que le climat d’apaisement, prôné par les responsables étatiques, soit ignoré par d’autres.

L’on se rappelle d’ailleurs de l’étonnement du monde des médias au moment de la nomination d’une personnalité, qui traine des casseroles et complètement étranger du domaine de la communication médiatique, à la tête du MCRI. La réponse semble se dessiner avec ce verrouillage alors que la campagne électorale n’a même pas encore commencé.

Pourtant, le parti au pouvoir accapare presque 95% des informations diffusées sur la chaine publique. Il suffit de revoir le reportage sur le chef de l’Etat qui a duré plus d’une vingtaine de minutes hier. A l’inverse des chaines privées qui ont la latitude de choisir leur ligne éditoriale, les chaines publiques ont vocation à transmettre des informations sans distinction d’idée, de formation politique ou de religion. Un traitement d’équité.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.