Flash
Préc Suiv

De la coupe aux lèvres

De la coupe aux lèvres

Fini les ardeurs des présumés candidats à la prochaine présidentielle malgache.

L’ouverture du dépôt officiel de candidatures a stoppé l’élan enflammé des aspirants au poste de timonier de l’Etat, à ce qu’il semble, dévoilant ainsi un manque de sérieux flagrant dans leurs attitudes.  La majorité de ceux qui se sont précipités dans des déclarations de candidature évite le public et n’ose même plus affronter les médias, par peur de confirmer leurs premières assertions, qui n’auraient été que pure diversion pour se faire remarquer des favoris en temps voulu. Les uns doutent de leur propre valeur et veulent éviter de gaspiller leur fortune en caution, tandis que les autres ne sont pas en mesure de s’en acquitter. Les candidats déterminés se comptent sur les doigts d’une main, jusqu’à présent, malgré la présence de la multitude d’annonces de ces derniers temps.

Telle situation s’explique bien chez les Gallois qui l’ont illustrée en exprimant qu’il y a bien de charrettes qui se renversent avant de gagner la porte du jardin. Le cas s’explique aisément dans le contexte où les citoyens sont habitués à vivre des promesses des dirigeants  qui ont toujours oublié qu’il y a une grande distance entre ce qu’on dit et ce qu’on fait. La démagogie des fausses déclarations de candidatures, sous couvert d’une démocratie relative, foisonnera encore cette fois-ci.

Manou

Les commentaires sont fermées.