Flash
Préc Suiv

Selon Jeune Afrique :  «Le patron du Mapar a tous les atouts en main»

Selon Jeune Afrique :  «Le patron du Mapar a tous les atouts en main»

«Andry Rajoelina, un retour à grande vitesse».  C’est l’intitulé de l’article du journaliste Olivier Caslin, paru dans le dernier numéro de «Jeune Afrique».

L’article évoque le retour  de l’ancien président de la Transition sur la scène politique, et notamment la campagne électorale à venir. Selon le journaliste, «Le patron du Mapar a tous les atouts en main» et que,  «Malgré sa longue absence, ses réseaux sont toujours en place». Cela a été illustré lors de la contestation des élus suite à l’adoption des textes électoraux, le 21 avril dernier. «Il n’a eu aucun mal à s’appuyer sur la contestation générale pour mobiliser ses troupes», rapporte l’auteur de l’article.

Suite à cette contestation, le 25 mai, la HCC a recommandé au Chef de l’Etat de nommer un Premier ministre de consensus par le Chef de parti ou groupement de partis majoritaire, tel Andry Rajoelina.  Une situation qui a abouti  à la mise en place du gouvernement de Christian Ntsay.

Apaisement

L’autre acquis que l’article de «Jeune Afrique» a mis en exergue est la gestion par le numéro un de l’IEM des négociations après cette tension politique. «Il a enfin réussi, après d’âpres tractations, de faire avancer le premier tour de scrutin, initialement prévu fin novembre», ajoute «Jeune Afrique», tout en rapportant le témoignage d’un médiateur. Celui-ci d’ajouter  qu’ «il (Andry Rajoelina) veut participer le plus vite possible aux élections. C’était l’une de ses principales revendications».

C’est d’ailleurs ce qui a motivé l’ancien président de la Transition à faire des compromis lors de la formation du gouvernement en laissant la plupart des ministres régaliens à l’ancienne équipe du régime et en acceptant le maintien à leur poste des membres les plus contestés.  Pour ce qui est de sa relation avec l’ancien président, «Il refuse d’entrer dans la polémique. Il se place au-dessus de la mêlée», poursuit «Jeune Afrique».

Le magazine n’a pas manqué de signaler que le programme mis en place par l’ancien Chef de l’Etat, à travers l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), a été présenté en grande pompe dans la capitale le 24 mai dernier.  La prochaine étape sera en tout cas la campagne présidentielle, «qui promet d’être animée».

Rakoto

Les commentaires sont fermées.